Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Prix du kWh d'électricité

prix du kwl d'électricité

Il est possible de retrouver sur sa facture d’électricité le coût de son abonnement et le prix du kWh. Ce dernier doit être multiplié par la consommation du foyer afin d’obtenir le montant total de sa facture. Le prix de l’électricité n’est pas le même selon les fournisseurs d’énergie. Le prix de l’électricité diffère selon le fournisseur, l’offre souscrite, la puissance du compteur électrique et l’option tarifaire choisie. Comment est fixé le prix de l’électricité ? Comment les fournisseurs alternatifs, concurrents d’EDF, commercialisent des offres à des prix compétitifs ?

 

Prix de l’électricité pour les particuliers

 

Le prix de l’électricité n’est pas unique. En effet, il dépend de l’option tarifaire, de la puissance du compteur et du fournisseur chez qui le consommateur a souscrit.

L’option tarifaire et la puissance du compteur électrique

Chez les particuliers on trouve des compteurs dont les puissances peuvent aller de 3 kVA (pour les foyers ayant une petite consommation) à 36 kVA (pour les ménages ayant une consommation très importante). Il est également possible de choisir entre les trois options tarifaires suivantes :

  • le tarif Base : Le prix du kWh d’électricité reste le même à tout moment de la journée. Le coût de l’abonnement et du kWh, quant à eux, dépendent de la puissance du compteur souscrite ;
  • le tarif Heures Pleines/Heures Creuses (HP/HC) : Cette option permet aux consommateurs de profiter d’un prix de l’électricité moins élevé selon les différentes heures de la journée. Le prix de l’abonnement est plus onéreux que celui de l’option Base. Néanmoins, cette option peut permettre aux ménages ayant de nombreux équipements électriques de les utiliser durant les heures creuses, et ainsi de réaliser des économies sur leur facture d’énergie. En heures pleines, le prix du kWh est plus élevé qu’en tarif base, alors qu’il est moins cher en heures creuses qu’en option base. Les foyers ayant opté pour l’option HP/HC peuvent profiter de 8 heures d’heures creuses dans la journée. A noter que les compteurs de faible puissance (3 kVa) ne peuvent bénéficier de l’option HP/HC ;
  • le tarif Tempo : Cette option est disponible uniquement au tarif réglementé. Le principe est que le prix du kWh est très élevé 22 jours par an (jours rouges), à un prix moyen 43 jours par an (jours blancs), et moins cher que le prix du kWh en option Base le reste du temps (jours bleus).

Le prix de l’électricité selon les fournisseurs

En 2007, le marché de l’électricité français s’est ouvert à la concurrence. Les consommateurs peuvent donc désormais choisir entre différents fournisseurs d’énergie afin de profiter de prix avantageux. Il est possible de :

  • rester au tarif réglementé d’EDF (tarif bleu) : Le prix du tarif réglementé (prix du kWh et de l’abonnement) est fixé par l’État et la CRE (Comité de Régulation de l’Energie) ;
  • changer de fournisseur d’électricité : En changeant de fournisseur pour opter pour un fournisseur alternatif, le consommateur choisit d’acheter de l’électricité à prix de marché. En effet, le prix de l’électricité n’est plus déterminé par l’État, mais par le fournisseur lui-même. Généralement, le fournisseur indexe ses prix sur le tarif réglementé d’EDF et propose une réduction sur celui-ci.

 

Prix de l’électricité pour les particuliers : comparaison du prix du kWh

 

Selon les fournisseurs, le prix du kWh n’est pas le même. Il diffère également suivant la puissance souscrite par le consommateur. Le tableau ci-dessous reprend les prix du kWh selon certains fournisseurs et la puissance du compteur.

Comparaison du prix du kWh en option Base selon les fournisseurs

Puissance de compteur souscrite

EDF (Tarif Bleu) Total Direct Energie (Offre Online) Engie (Offre Ajust fixe 1 an) Vattenfall
3 kVA0.1524 €0.1410 €0.1586 €0.1410 €
6 KVA0.1524 €0.1410 €0.1586 €0.1410 €
9 kVA0.1555 €0.1439 €0.1622 €0.1437 €
12 kVA0.1555 €0.1439 €0.1622 €0.1437 €
15 kVA0.1555 €0.1439 €0.1622 €0.1437 €
18 kVA0.1555 €0.1439 €0.1622 €0.1437 €
24 kVA0.1555 €0.1439 €0.1622 €0.1437 €
30 kVA0.1555 €0.1439 €0.1622 €0.1437 €
36 kVA0.1555 €0.1439 €0.1622 €0.1437 €

 

Prix du kWh : de quoi est-il composé ?

 

Deux types de prix du kWh sont présents sur le marché de l’électricité en France :

  • le tarif réglementé de électricité : Dans ce cas, c’est l’État et la CRE (Commission de Régulation de l’Energie) qui fixent le prix du kWh d’électricité et le coût de l’abonnement ;
  • les prix du marché : Les fournisseurs peuvent fixer leurs prix (kWh et abonnement) librement. Ces prix sont généralement indexés sur le tarif réglementé d’EDF, avec une réduction sur le prix du kWh.

Le prix du kWh d’électricité en France est composé de plusieurs éléments. En effet, différents coûts sont pris en compte afin de définir le prix final de l’électricité. Le tarif de l’électricité doit couvrir l’ensemble de ces coûts :

  • les coûts d’approvisionnement : Ils représentent 26 % du prix du kWh d’électricité et sont liés à l’achat et au stockage de l’électricité ;
  • les coûts d’acheminement sur le réseau électrique : Ces coûts équivalent à 29 % du prix du kWh d’électricité et servent à financer les activités du gestionnaire du réseau électrique, Enedis (ex-ERDF). On parle également de TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Public Electrique) ;
  • les coûts commerciaux : Ils représentent 7 % du prix de l’électricité et comprennent tout ce qui est en rapport avec la vente de l’électricité (les salaires des employés commerciaux, les CEE (Certificats d’Economie d’Energie), et la gestion des données clients ;
  • les taxes et contributions : Ces taxes et contributions représentent 36 % du prix total de l’électricité. Il s’agit de la contribution tarifaire d’acheminement (CTA), de la contribution au service public de l’électricité (CSPE), des taxes sur la consommation finale d’électricité (TCFE), et de la TVA ;
  • la marge : Elle représente 2 % du prix du kWh d’électricité et n’est pas la même selon le fournisseur d’énergie. Les fournisseurs alternatifs, concurrents d’EDF, utilisent cette marge afin de proposer des tarifs plus attractifs que le tarif réglementé.

 

Pourquoi le prix de l’électricité évolue ?

 

Le prix du kilowattheure d’EDF augmente régulièrement depuis plusieurs années. En 2012, les tarifs réglementés ont augmenté de 2 %, en 2013 de 5 %, de 2,5 % en 2014, de 5 % en 2015, de 2 % en 2016 et de 1,7 % en 2017.

Les deux éléments qui influent sur le prix du d’électricité sont :

  • les coûts de production : Le nucléaire nécessite des améliorations au niveau de la sécurité des centrales et, de ce fait, coûte de plus en plus cher ;
  • la hausse régulière des taxes sur l’électricité : C’est notamment le cas de la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité) qui a augmenté de 3 €/MWh chaque 1er janvier depuis 2012. Au 1er janvier 2018, cette taxe s’élevait à 22,50 €/MWh.

 

Fournisseur alternatifs : Comment proposent-ils des offres moins chères ?

 

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie, de nombreux fournisseurs alternatifs proposent des offres moins chères que celles d’EDF. Comment font ces nouveaux fournisseurs pour faire bénéficier aux consommateurs de réduction sur le prix du kWh ? Quels types d’offres proposent-ils ?

Ouverture du marché aux fournisseurs alternatifs

En 2007, le marché de l’énergie s’est ouvert à la concurrence. Auparavant les consommateurs n’avaient pas le choix de leur fournisseur d’énergie et devaient obligatoirement souscrire au tarif réglementé d’EDF. Suite à la libéralisation du marché, de nouveaux concurrents d’EDF sont arrivés avec des offres d’électricité à des prix compétitifs par rapport au tarif bleu.

Ce qui permet aux fournisseurs alternatifs de commercialiser des offres d’électricité à des prix plus avantageux que le tarif réglementé, c’est la marge. En effet, les fournisseurs jouent sur cette marge et la réduisent par rapport à EDF. Ainsi, ils peuvent proposer des remises sur :

  • le prix de l’abonnement ;
  • et/ou le prix du kWh.

Prix fixes ou prix indexés ?

Les consommateurs souhaitant réduire leurs factures d’électricité peuvent désormais choisir parmi une multitude d’offres. Il existe notamment des offres à prix indexés ou des offres à prix fixes :

  • les offres à prix indexés permettent de bénéficier de remises sur le prix du kWh d’électricité. Cette réduction est applicable immédiatement, dès le premier kWh consommé. Ces offres sont indexées sur le tarif réglementé d’EDF et suivent ses fluctuations. Les offres à prix indexés peuvent donc subir des augmentations si le tarif réglementé change, à la baisse ou à la hausse ;
  • les offres à prix fixes : Les offres à prix fixes ne sont pas soumises aux variations du tarif réglementé, contrairement aux tarifs indexés. Avec ce type d’offre, le prix ne change pas entre le moment où le consommateur souscrit et la fin de son contrat. Le prix reste donc fixe sur toute la durée de l’abonnement chez le fournisseur et permet au client de se protéger contre l’instabilité du marché de l’électricité.

Il est possible de réduire ses factures d’électricité en souscrivant un contrat chez un fournisseur proposant des offres moins chères que le tarif réglementé. Le changement de fournisseur peut se faire à tout moment, sans frais et sans délai. Pour changer de fournisseur d’énergie, il suffit de souscrire à la nouvelle offre choisie. Le nouveau fournisseur se charge de toutes les démarches pour résilier le contrat auprès de l’ancien fournisseur. Il est ensuite possible de revenir au tarif réglementé à tout moment. N’hésitez pas à consulter notre comparateur pour trouver le fournisseur et l’offre qui vous convient, et réaliser des économies sur vos factures.