Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Les producteurs d'électricité en France

Les producteurs d'électricité

Présente dans notre quotidien, indispensable pour faire fonctionner les appareils électroménagers, le chauffage ou la lumière chez soi, d’où provient l’énergie électrique ? Dans le secteur de l’électricité en France, il y a les fournisseurs d’énergie que le grand public connaît bien, mais également les producteurs d’électricité. Qui sont les producteurs d’électricité en France ? Avec quels acteurs se partagent-ils le marché de l’énergie ? Et quel est l’avenir de la production d’électricité en France et dans le monde ?

 

Liste des producteurs d’électricité en France

 

Le marché de la production d’électricité en France se compose de 3 producteurs principaux :

  • le groupe EDF (Électricité De France), l’entreprise historique, est le plus grand producteur d’électricité en France mais également fournisseur d’électricité, et deuxième au rang mondial (en tant que producteur d’énergie électrique nucléaire). Sa capacité de production installée est de 139 GW. Fondée en 1946 après la Seconde Guerre mondiale, l’entreprise est détenue à 85 % par l’État français. L’énergie électrique qu’elle produit est issue principalement d’une énergie nucléaire (86 % de sa production en 2018). Source : EDF. Son parc nucléaire de 58 centrales nucléaires réparties dans l’hexagone, fourni près de 75 % de l’énergie électrique consommée en France. Cette énergie est dite bas-carbone car elle ne produit pas (ou peu) de gaz à effet de serre (GES). Au contraire des autres énergies tels que le gaz naturel ou le charbon utilisés également dans la production d’électricité. EDF tend à diversifier ses sources de production d’énergie électrique en intégrant dans son mix énergétique, la production d’énergie hydraulique (6 %) et de centrales thermiques (2 %), cogénération de gaz (3 %) ou d’autres énergies renouvelables (2 %) ;
  • Engie (ex-GDF-Suez) est le deuxième producteur d’électricité en France avec une capacité de production totale installée de 102 GW. Acteur historique également et premier producteur de gaz naturel en France, le groupe a opéré un virage important dans sa production d’électricité dont la source principale était issue en majorité de centrales à cycles combinés de gaz naturel. Il occupe aujourd’hui en 2020 une place prédominante dans la production d’électricité issue des énergies renouvelables. Le groupe annonce que près de 50 % de son mix énergétique est issu de son parc de centrales hydrauliques (2e producteur en France), éoliennes, solaires et biomasses. Engie Électricité contrôle ainsi la Compagnie nationale du Rhône (CNR), premier producteur d’énergies renouvelables en France. Fondée en 1933, la CNR a pour principale mission d'assurer la valorisation et l'aménagement du Rhône à travers le transport fluvial, les pratiques agricoles telle que l'irrigation mais également la production d'hydroélectricité. Elle prend part de manière importante à la transition énergétique en diversifiant ses sources d'énergies renouvelables via son parc éolien et photovoltaïque. Ce mix énergétique produit près de 15.5 TW d'électricité (consommation de près de 6 millions de personnes). De plus, la part de la production d'hydroélectricité produite par la CNR s'élève à 25 % de la production d'hydroélectricité française ;
  • Gazel Energie (ex-Uniper France) ancienne filiale française d’Uniper, le premier énergéticien sur le marché de l’énergie en Allemagne. En 2019, Uniper France a annoncé la vente de tous ses actifs à EPH, une holding d’origine tchèque, présentée comme le 6eme groupe d’énergie en Europe. EPH reprend ainsi l’ensemble de la capacité de production électrique détenue par Uniper dont deux centrales à charbon (capacité de production cumulées de 600 MW) et deux centrales photovoltaïques (capacités de production cumulées 90 MW). A noter que ces deux centrales à charbon sont menacées de fermeture à l’horizon 2022, ceci afin de suivre la politique en faveur de la transition énergétique du gouvernement.
    Suite à cette reprise d’entreprise, Uniper change de nom et devient GazelEnergie, dont les 4 principales activités se positionnent comme : producteur d’électricité, mais également, fournisseur d’électricité et de gaz auprès des professionnels (PME, PMI, collectivités, copropriétés et grandes entreprises/groupes industriels), intermédiaire pour valoriser la filière de production d’énergies renouvelables, et enfin, un rôle de régulateur entre l’offre et la demande (équilibre production/consommation d’électricité en lien avec le RTE).

À côté de ces producteurs majeurs, on trouve les producteurs d’électricité indépendants dont la capacité de production représente près de 5 % de la consommation finale en France. Ces « petits » producteurs utilisent en grande majorité des sources d’énergies renouvelables telles que l’énergie hydraulique ou l’énergie solaire et éolienne. Vous pouvez ainsi les retrouver sur les offres de fourniture proposées par les plateformes collaboratives d’Ilek ou d’Enercoop. On peut également citer le groupe Total via le rachat de Direct Énergie, premier fournisseur alternatif. Ce dernier endosse également la double casquette de fournisseur d'électricité et producteur grâce à l’exploitation de deux centrales combinées gaz et le développement des énergies renouvelables (éolien et photovoltaïque). Le groupe Total annonce un objectif de capacité de production de 25 GW à l'horizon 2025.

 

Les autres acteurs de l’énergie électrique en France

 

Pour comprendre d’où vient l’énergie électrique en France, il est utile de connaître qui sont les autres acteurs du marché de l’énergie.

Producteur mais également fournisseur, distributeur et transporteur

La chaîne de vie de l’énergie électrique est complexe, tout en attribuant une place déterminée pour chacun des acteurs la composant (même si certains possèdent un don d’ubiquité, à l’image d’EDF ou d’Engie à la fois producteur et fournisseur d’électricité). Néanmoins, le marché de l’énergie fait intervenir plusieurs intervenants afin d’en réguler le fonctionnement et d’en sauvegarder l’intégrité dans la distribution de l’énergie :

  • les producteurs d’électricité en France, dont on vient d’aborder les principaux représentants et qui fournissent près de 95 % de l’électricité en France. Les 5 % restants font l’objet d’achat auprès d’autres pays européens ;
  • le transporteur de l’électricité, qui assure l’acheminement de l’énergie électrique via les lignes à haute tension entre les lieux de production et les lieux de distribution qui alimentent les différents points de consommation finaux. Cette mission appartient au gestionnaire du Réseau de transport d’électricité de France (RTE), filiale indépendante du groupe EDF depuis 2005 ;
  • les distributeurs d’électricité, représentés en majorité (95 %) par Enedis et chargés de la délivrance de l’énergie chez tous les consommateurs particuliers ou professionnels. Quelques Entreprises locales de distribution (ELD) assurent le reste de la distribution pour les points du territoire non encore raccordés. Vous les connaissez pour des prestations plus connues du grand public comme la mise en service du compteur ou le changement de fournisseur d’énergie. À noter qu’Enedis est également une filiale d’EDF ;
  • les fournisseurs d’électricité, principaux interlocuteurs des consommateurs en matière d’électricité. En première ligne lorsque le particulier souhaite souscrire un contrat d’énergie, on distingue ainsi les fournisseurs historiques d’électricité (EDF) et les fournisseurs alternatifs ;
  • la Commission de régulation de l’énergie (CRE), institution publique et indépendante dont les missions principales sont d’encadrer le fonctionnement du marché de l’énergie et veiller à une intégrité des relations entre les différents acteurs de ce marché.

Quels sont leurs liens ?

Les différents acteurs du marché de l’électricité sont tous en interconnexion et agissent de concert pour que vous puissiez utiliser vos appareils électroménagers ou vous chauffer comme vous le souhaitez.

Ainsi, les producteurs d’énergie sont en lien étroits avec les fournisseurs d’électricité qui commercialisent les offres destinées aux consommateurs. Mais pas que, puisqu’ils entretiennent des relations avec la CRE qui fixent les TRV mais également les différentes taxes que vous retrouvez sur la facture d’électricité : les tarifs d’acheminement de l’électricité (TURPE), les taxes sur la consommation finale d’électricité (TCFE), l’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH), etc. Cette dernière permet ainsi aux fournisseurs alternatifs d’acheter l’électricité d’origine nucléaire produite par EDF à un prix compétitif.

La RTE assure la fiabilité de la distribution de l’énergie électrique pour le compte des 3 principaux acteurs que sont les producteurs, les fournisseurs et les distributeurs d’énergie. Elle veille à une stricte équité dans l'acheminement de l'électricité indépendamment du producteur ou du fournisseur d'énergie concerné.

On constate ainsi que la vision globale du marché de l’électricité en France offre une vue plurielle et ne doit pas être considérée sur le mode binôme producteur d’électricité d’un côté et fournisseur d’électricité de l’autre. D’autant plus que la production d’électricité est en cours de changement en France pour remplir les obligations de la loi Énergie et Climat promulguée en 2019.

 

La production d’électricité en France, de quoi parle-t-on ?

 

Quelle est la nature de la production d’électricité en France face aux enjeux de la transition énergétique ? Le mix énergétique apporté par les producteurs d’électricité répond-il à l’urgence climatique actuelle ?

Le mix énergétique français

En France, la production d’électricité est largement issue de l’énergie nucléaire. Ce type de production a un ancrage historique important, qui remonte aux années 50-60, période de l’après-guerre et de l’attrait des grandes puissances pour la fission de l’atome. Mais c’est à partir des années 70 et des chocs pétroliers que le parc nucléaire français amorce un fort développement. Le but ? Réduire la dépendance du pays vis-à-vis des énergies fossiles quant à la production d’électricité. Aujourd’hui le parc nucléaire compte 58 centrales qui assurent près de 75 % de la consommation d’électricité du pays.

EDF, principal producteur d’électricité en France, donne encore le « la » sur toute la production d’énergie bien que des mesures en faveur de l’environnement soient en cours de mises en place. La loi Énergie Climat légiférée en novembre 2019 donne des objectifs clairs aux producteurs d’énergie : réduire à 50 % la production d’énergie nucléaire à l’horizon 2050, fermeture de toutes les centrales à charbon d’ici 2022, baisse de 40 % de la consommation d’énergies fossiles d’ici 2030. Autant dire des objectifs ambitieux que doivent relever les politiques ainsi que les producteurs d’électricité.

Ces derniers amorcent la transition en investissant dans la filière des énergies renouvelables. Ainsi la filière de l’énergie hydraulique est la première énergie renouvelable utilisée en France (10 % de la production finale d’énergie), suivie de l’énergie éolienne (5 %) et du solaire (2 %). On note que la loi Énergie Climat incite également au développement de la valorisation de la biomasse et encourage les producteurs d’électricité locaux dans la production de biogaz.

Production française et sa place dans le monde

Les principaux producteurs d’électricité dans le monde utilisent encore massivement les énergies fossiles dans leur mode de production. Ainsi, la part des énergies fossiles dans le mix énergétique mondial est de 65 % (Source : Agence internationale de l’Énergie). Une problématique de taille face aux enjeux du réchauffement climatique. Le recours aux centrales à charbon reste prédominant (40 %) comme en Chine, suivi par les centrales thermiques au gaz naturel (23 %) comme aux États-Unis et en Russie. La France fait alors figure d’exception avec sa production d’énergie nucléaire réputée bas-carbone.

Le développement des énergies renouvelables dans le monde est-il assez rapide pour enrayer l’impact dévastateur des gaz à effet de serre sur l’environnement ? La filière représente près de 20 % de la production d’électricité mondiale dont une bonne part représentée par l’énergie hydraulique.

Il reste encore du chemin pour atteindre les objectifs formulés lors du protocole de Kyoto et de l’accord de Paris, qui fixent la réduction des GES à - 40 % d’ici 2050.

 

Devenir producteur d’électricité avec l’autoconsommation

 

Devenir producteur d’électricité est aussi à la portée de nombreux particuliers grâce à l'autoconsommation. En installant des panneaux photovoltaïques sur le toit de son logement, vous pouvez générer de l’énergie électrique. Deux possibilités s’offrent à vous : soit vous autoconsommez l’intégralité de votre production, soit vous la revendez directement à votre fournisseur d’électricité (notamment chez Ilek, Planète Oui et EDF).

Pour vous, le bénéfice est double : réduire sa facture d’électricité grâce à l’autoconsommation, et participer à son niveau à la transition énergétique.