Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Comment estimer sa consommation électrique ?

Estimer sa consommation électrique

En France, la consommation moyenne d’électricité des ménages était de 4 535 kWh à l’année, en 2020. Bien entendu, le chiffre varie d’un ménage à l’autre. Mais alors, comment estimer sa consommation électrique annuelle ? À quoi peut servir une estimation de consommation ? Quels sont les paramètres qui influent sur notre facture d’électricité ? L’équipe de Choisir.com fait le point avec vous.

 

Estimation de la consommation électrique moyenne de son logement

 

Pour plusieurs raisons, vous souhaitez connaître la consommation électrique de votre logement : une interrogation face à une facture d’électricité très élevée ? Un bilan énergétique avant de changer de fournisseur d’énergie ? Un emménagement dans un logement dont vous souhaitez savoir la consommation électrique moyenne ? Mais comment faire ? Voyons ensemble les différentes techniques pour estimer sa consommation.

Estimer sa consommation en fonction de son mode de vie

Nos dépenses en énergie sont bien évidemment conditionnées par nos habitudes de consommation. Par habitudes de consommation, on entend tout ce qui pèse sur nos factures d’électricité, à savoir :

  • le nombre d’habitants dans le logement ;
  • la période de l’année qui conditionne fortement le montant de sa facture d’électricité (en hiver, la consommation d’électricité est soutenue du fait de l’utilisation de radiateurs électriques et en période estivale, elle peut également l’être si l’on utilise un climatiseur) ;
  • la taille de son logement. On ne consomme pas la même quantité d’électricité dans 30 m2 et 200 m2 ;
  • les habitudes de consommation (soir, week-end, journée) ;
  • le type de chauffage (électrique, gaz ou bois) ;
  • l’isolation de son logement ;
  • le nombre d’appareils électroménagers.

On l’a dit, en France, un foyer moyen consomme 4 535 kWh soit 706,1 € d’électricité à l’année (pour un prix du kWh de 0,1557 €, hors prix de l’abonnement). Toutefois, au regard des éléments ci-dessus, on se rend compte qu’il y a autant de profil de consommation que de combinaisons possibles de ces paramètres. Cela étant, il est néanmoins possible de dégager des moyennes basées sur des logements ayant des caractéristiques similaires.

Moyenne de la consommation électrique des ménages selon le type d’habitation et le mode de chauffage

Type de logement

Nombre d’occupants Énergie utilisée pour le chauffage et l'eau chaude Consommation moyenne d'électricité
(en kWh/an)
Prix du kWh* Facture d’électricité à l’année
(sans compter l’abonnement mensuel)
Studio de 30 m22Électricité6 4610,1557 €1 005,97 €
Autre900140,13 €
Appartement de 50 m22Électricité8 6611 348,52 €
Autre1 196186,22 €
Appartement de 70 m23Électricité12 0841 881,48 €
Autre1 439224,05 €
Maison de 100 m24Électricité16 6122 586,49 €
Autre1 682261,89 €
Maison de 150 m25Électricité23 3383 633,73 €
Autre1 925299,72 €

*Pour un compteur de 6 kVA en option Base et au Tarif Bleu d’EDF en août 2020.

En moyenne, c’est le chauffage qui pèse le plus sur la facture d’électricité. On considère que la consommation de chauffage électrique annuelle d’un logement tourne autour de 110 kWh par mètre carré. À titre de comparaison 1 kWh équivaut à la demande énergétique d’un four à une puissance de 200 °C pendant 1 heure.

Ces consommations d’électricité moyennes permettent d’avoir un bon ordre d’idée sur la consommation standard d’un foyer en fonction de son profil de consommation. Par la suite, il vous suffit de multiplier la consommation en kWh moyenne qui correspond à votre foyer par le prix du kWh HT de son abonnement d’électricité ; ce qui vous donne une estimation de la facture d’électricité que vous allez devoir payer. La connaissance étant la clé pour faire les bons choix et maîtriser enfin sa facture d’énergie, cette estimation va se révéler une aide précieuse si vous souhaitez profiter de tarifs sur l’électricité plus attractifs.

Faire la relève de ses consommations kWh sur son compteur électrique

Une autre manière de savoir ce que l’on consomme sur une période donnée est de faire la relève de son compteur électrique. Il suffit pour cela de relever les index de consommation sur une période donnée (1 mois, 2 mois, etc.) et de faire le calcul suivant :

Dernier index de consommation en kWh - le premier index de consommation en kWh = la consommation électrique en kWh

Cette méthode a néanmoins un frein, elle prend du temps puisque vous devrez attendre la fin de la période de référence pour avoir une estimation de votre consommation d’électricité. De plus, vous devrez faire deux relevés de consommation pour avoir une estimation cohérente de votre consommation électrique : une en hiver et une en été.

Suivre sa consommation avec le compteur Linky

Heureusement, cette démarche peut être facilitée si vous avez le compteur Linky. Le compteur intelligent permet de suivre sa consommation d’électricité sur la période que l’on veut : au mois, à la semaine, et même au jour le jour. Un sacré atout qui permet de s’épargner des calculs fastidieux.

Pour cela, il suffit de vous rendre sur votre espace client Enedis. Vous pourrez y consulter votre consommation passée. Vous y trouverez également un outil pour comparer votre consommation avec celle des foyers similaires à votre profil.

Le seul hic : le suivi n’est proposé qu’en kWh. Pour vous rendre compte du montant sur la facture, il faudra le multiplier par le prix du kWh pratiqué par votre fournisseur. Cette information apparaît sur vos factures. D’autre part, conscients des limites du suivi Linky, certains fournisseurs mettent à votre disposition un suivi de consommation en euros et en kWh sur votre compte personnel en ligne.

Une autre astuce, si l’on est client chez le même fournisseur d’électricité depuis au moins 1 an est de se référer à la facture annuelle de régularisation. Sur cette dernière est consignée la consommation d’électricité (kWh) annuelle de son foyer.

Bon à savoir
Avec ces estimations de consommation, vous pouvez réduire votre facture d’électricité en faisant jouer la concurrence entre les différents fournisseurs d’énergie. Vous pouvez ainsi faire appel à des comparateurs d’énergie qui vous proposent les meilleures offres d’électricité des fournisseurs alternatifs en fonction de votre profil de consommation.

 

Comment estimer la consommation électrique d’un appareil ?

 

Pour se rendre compte du caractère énergivore d’un appareil électrique, et du poids de son utilisation sur sa facture d’électricité, il est aussi possible de calculer sa consommation d’électricité.

La méthode de calcul est simple puisqu’il suffit de prendre 3 paramètres essentiels :

  • la puissance de l’appareil exprimé en Watts ;
  • le nombre d’heures d’utilisation par jour ;
  • le nombre de jours d’utilisation dans l’année.

La formule de calcul à appliquer pour connaître la consommation électrique d’un appareil est la suivante :

Consommation (en kWh) = nombre d’heures x nombre de jours x puissance/1 000

En appliquant cette méthode simple, il est assez facile par la suite d’avoir une estimation de la consommation électrique de son téléviseur, de la consommation électrique de son lave-vaisselle, ou même de la consommation électrique de son frigo. Il suffit pour cela d’additionner l’ensemble des postes de consommation de son logement et de multiplier le résultat obtenu par le prix du kWh HT de son contrat d’électricité ; vous aurez ainsi une estimation assez juste de votre consommation d’électricité globale.

Consommation de différents appareils électroménagers à l’année et impacts sur leur facture d’électricité

Appareil

Utilisation Consommation annuelle moyenne
(en kWh)
Prix du kWh* Montant
(en € TTC)
Ballon d’eau chaude électrique de 100 L5 heures de chauffe par jour et utilisation par un couple sans enfant2 0160,1557 €313,89 €
Réfrigérateur-congélateur combiné
(étiquette énergie A++ de 368 L)
Utilisation continue28143,75 €
Lave-vaisselle
(étiquette énergie A++)
280 cycles de lavage « standard » à l’année26641,41 €
Ordinateur portable standard sans périphériques connectésBranché 8 h par jour21934,10 €
Lave-linge capacité 7 kg
(étiquette énergie A+++)
220 cycles de lavage standard à l’année15323,82 €
Aspirateur sans sac
(étiquette énergie A)
30 minutes d'utilisation 4 fois par semaine12619,61 €
Télévision LED de 32 pouces
(étiquette énergie A)
Sur la base de 2 heures de fonctionnement par jour, 365 jours par an (hors mode veille)29,24,55 €

*Pour un compteur de 6 kVA en option Base et au Tarif Bleu d’EDF en août 2020.

 

Quelle est la différence entre Kilowatt/Kilowattheure et Watt ?
Le Watt (W) est une unité de puissance énergétique. Elle détermine la puissance d’un appareil électrique.
Le kilowatt (kW) est une unité de mesure de la consommation électrique. 1 kW = 1 000 Watts.
Et le kilowattheure (kWh) désigne la consommation d’électricité pendant une heure. Le kWh est utilisé comme unité de mesure sur sa facture d’électricité.

 

Adoptez les bons gestes et réduisez davantage votre facture d’électricité

 

Estimer la consommation d’électricité de son logement ou de quelques appareils électriques offre de multiples avantages :

  • cela permet à tout particulier d’avoir une vision globale sur sa consommation d’énergie ;
  • et de mettre en place des actions efficaces afin de maîtriser sa facture d’énergie.

Cela peut vous aider à mettre en place des stratégies visant à réduire les dépenses de votre foyer. Regardons comment faire.

Changer de fournisseur d’électricité

En premier lieu, il est bon de rappeler que le prix des consommations d’électricité est fortement dépendant du type d’abonnement souscrit et des tarifs au kWh HT de son fournisseur d’électricité.

Afin de faire baisser sa facture d’électricité sans réduire sa consommation d’électricité le mieux reste d’opter pour une nouvelle offre d’électricité moins chère.

Pour cela, il convient de procéder à une estimation de la consommation de votre foyer. Cela vous permettra d’abord de déterminer :

  • la juste puissance de votre compteur électrique. Sous-calibré, vous risquez de multiplier les coupures de courant. Avec une puissance de compteur trop élevée, vous paierez plus cher votre abonnement à l’électricité ;
  • l’option tarifaire qui correspond à vos habitudes de consommation (option Base, Heures Pleines/Heures Creuses). Dites-vous que l’option Heures Pleines/Heures Creuses est plus intéressante si vous pouvez déclencher vos appareils électroménagers en majorité en heures creuses.

Une fois en possession de ces informations, il sera plus facile de comparer les fournisseurs. En effet, vous pourrez comparer le prix de l’abonnement et du kWh en fonction de la puissance souscrite désirée et de l’option tarifaire choisie.

À ce titre, le recours à un comparateur d’électricité peut vous permettre de gagner du temps. Gratuit, il vous aidera à estimer votre consommation d’électricité annuelle et sélectionnera pour vous les offres au meilleur rapport qualité prix.

Limiter sa consommation d’énergie

Les kWh les moins chers sont ceux que l’on ne consomme pas. L’estimation de la consommation peut aider à mieux comprendre la facture et à chercher à réduire son usage de l’électricité.

Afin de mieux maîtriser ses consommations d’énergie, plusieurs gestes du quotidien, les « éco-gestes », peuvent également être mis en place comme :

  • éteindre les appareils en veille (TV, ordinateur). Cela permet de faire jusqu'à 10 % d’économies d’énergie ;
  • utiliser un programmateur de chauffage pour adapter la température aux heures d’absence et de présence ;
  • baisser la température de son logement de 1 °C. Vous ferez environ 7 % d’économies sur la facture de chauffage ;
  • piloter l’utilisation d’appareils électriques sur certaines heures de la journée. Comme, déclencher le chauffe-eau en heures creuses.

D’autre part, une meilleure isolation permet de limiter son utilisation du chauffage l’hiver et de la climatisation l’été. Pour cela, le mieux reste d’entamer des travaux de rénovation énergétique. Selon la Fondation Abbé Pierre, spécialiste des problématiques de logement, un logement bien isolé peut induire jusqu’à 60 % d’économies d’énergie. Si l’on considère que la facture d’électricité moyenne des Français est de 834,02 €, ce sont 500,41 € de gagnés par an.