Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Comment estimer sa consommation de gaz ?

Comment estimer sa consommation de gaz ?

La consommation de gaz pour se chauffer, cuisiner ou avoir de l’eau chaude, représente près de 10 % du budget moyen d’un ménage. Une charge financière importante que l’on peut réduire si l’on estime la consommation de gaz correspondant à son profil. Quels sont les facteurs à prendre en compte pour simuler sa consommation de gaz ? Sur quels éléments de sa facture de gaz peut-on agir pour faire des économies d’énergie ?

 

Pourquoi calculer la consommation de gaz de son logement ?

 

Savoir ce que l’on consomme, a fortiori sa consommation de gaz, est un élément clé pour agir de front sur deux tableaux :

  • faire un bilan énergétique complet permet d’agir sur ses habitudes de consommation et sur certains appareils énergivores (chaudière au gaz, radiateurs, chauffe-eau vétuste) ;
  • puis, de choisir un fournisseur d’énergie qui propose un abonnement au gaz avec un prix du kWh HT attractif.

Ainsi armé, en tant que particulier, vous êtes à même de contrôler votre consommation d’énergie au quotidien et d’agir concrètement pour réduire votre facture de gaz. Cette démarche est particulièrement utile si vous êtes en plein déménagement ou si vous êtes insatisfait des prestations que vous avez actuellement, et souhaitez donc changer de fournisseur.

À noter
Pour rappel, sachez que tous les contrats de gaz, et les contrats d’énergie en général, sont sans engagement de durée et résiliables gratuitement.

 

Comment estimer sa consommation de gaz ?

 

Pour avoir une idée précise de ce que l’on consomme comme énergie au quotidien, il faut d’abord identifier quelques facteurs essentiels tels que le nombre de postes de consommation. Car selon le type et le nombre, le montant de la facture de gaz sera plus ou moins élevé.

Quels sont les facteurs à prendre en compte ?

Certains facteurs ont une influence directe sur la consommation de gaz moyenne de son logement :

  • le nombre de personnes qui compose le foyer. Une famille nombreuse (2 enfants et +) va avoir une consommation plus élevée qu’une personne seule ou même, un couple sans enfant ;
  • la surface du logement qui influe beaucoup sur la consommation de chauffage. Plus le volume en m² est important, plus le recours à sa chaudière au gaz va être important également ;
  • l’isolation thermique du logement, une mauvaise isolation peut multiplier par deux le montant de sa facture de gaz. Il peut être judicieux d’entreprendre des travaux de rénovation de sa performance énergétique tels que l’isolation des combles, des murs ou des fenêtres. Vivre dans une passoire thermique peut faire grimper inutilement ses consommations d’énergie ;
  • les habitudes de consommation : à quel moment de la journée consommez-vous du gaz ? En semaine ou plutôt le week-end ? En journée ou plutôt le soir ?
  • le niveau de performance de ses équipements de chauffage/production d’eau chaude ou de cuisson ;
  • et l’entretien régulier de sa chaudière à gaz.

Combien y a-t-il de postes de consommation chez soi ?

Il y a trois grands types de postes de consommation pour l’énergie, que l’on parle d’estimer sa consommation de gaz ou bien d’électricité :

  • le chauffage qui représente près de 70 % des consommations sur une facture d’énergie ;
  • la cuisson qui représente une part non-négligeable des dépenses sur une facture de gaz naturel. Petite précision, généralement, les personnes qui se chauffent au gaz naturel utilisent également ce type d’énergie pour la cuisson et/ou l’eau chaude. L’utilisation du gaz uniquement pour la cuisson est réalisée via des bouteilles de gaz butane ;
  • l’eau chaude sanitaire, dont le niveau de consommation est fortement corrélé au nombre d’habitants dans le logement. À savoir toutefois, un enfant consomme moins d’eau chaude sanitaire qu’un adulte – à part s’il prend des bains.

 

Simuler sa consommation de gaz

 

Voyons dans le détail une estimation de la consommation de gaz en fonction des principaux postes de consommation évoqués plus haut. Cette simulation de consommation de gaz, même si elle est basée sur des moyennes et non des données concrètes, reste un bon indicateur sur lequel s’appuyer pour choisir un abonnement de gaz adapté ; voire changer de fournisseur en comparant soigneusement toutes les offres de marché disponibles.

Calculer la consommation de gaz pour le chauffage

L’estimation de sa consommation de gaz pour le chauffage dépend essentiellement de l’isolation thermique de votre logement. Sachez qu’il faut compter en moyenne entre 90 et 150 kWh pour chauffer 1 m² à l’année.

Voyons ces moyennes de consommation de gaz en fonction du type de logement et de l’état de son isolation.

Logement – Niveau d’isolation

Consommation moyenne par m²/an
Logement avec une bonne isolation et/ou dans une zone géographique avec des températures tempérées90 kWh
Logement avec une mauvaise isolation et/ou dans une zone géographique avec des températures froides150 kWh

Pour exemple, une maison de 150 m² aura une consommation de gaz au kWh HT différente si elle est mal isolée ou si au contraire elle bénéficie d’une isolation aux normes basse consommation. Le calcul est simple : 150 x 150 kWh = 22 500 kWh/an de dépenses de chauffage pour une maison très mal isolée ; à l’inverse, pour une maison très bien isolée, on peut appliquer la formule de calcul 150 m² x 90 kWh = 13 500 kWh/an. Pour avoir une idée de ce que vous allez devoir payer, il suffit de multiplier ces estimations de gaz avec le prix du kWh HT appliqué par son fournisseur d’énergie. Et vous pouvez vous rendre compte ainsi de l’intérêt d’avoir un logement bien isolé !

Calculer la consommation de gaz pour l’eau chaude

Concernant l’estimation de la consommation d’eau chaude sanitaire et la consommation de gaz qui s’y rapporte, un élément important est à prendre en compte : le nombre de personnes qui composent le foyer, ainsi que vos habitudes de consommation. Des douches longues ou des bains trop fréquents peuvent impacter fortement le montant de votre facture de gaz. Attention donc de mettre en place des pratiques de consommation plus responsables. Une consommation de gaz raisonnable, c’est autant de gaz à effet de serre en moins de rejetés dans l’atmosphère. Sachez que le gaz naturel est une énergie fossile dont la combustion émet des GES responsables directement du réchauffement climatique en cours. Votre compte en banque vous remerciera, ainsi que la planète.

Nombre de personnes dans le logement

Consommation moyenne de gaz/an pour l’eau chaude
1 personne1 430 kWh
2 personnes2 580 kWh
3 personnes3 720 kWh
4 personnes4 590 kWh

 

Calculer la consommation de gaz pour la cuisson

Pour savoir combien va vous coûter votre consommation de gaz pour la cuisson, il est nécessaire, là encore, de prendre en compte le nombre d’occupants du logement. En moyenne, pour un logement occupé par une seule personne, l’estimation de gaz pour la cuisson est d’environ 200 kWh/an. Cette estimation moyenne peut monter jusqu’à 730 kWh pour une famille de 4 personnes.

Nombre de personnes dans le logement

Consommation moyenne de gaz/an pour la cuisson
1 personne200 kWh
2 personnes365 kWh
3 personnes545 kWh
4 personnes730 kWh

Pour faire des économies d’énergie, il est bon de rappeler que des écogestes existent et permettent de faire baisser la facture de gaz. Des couvercles peuvent être utilisés sur les casseroles pendant la cuisson par exemple, ou chauffer l’eau au préalable dans une bouilloire pour la cuisson des pâtes.

Attention à la sous-estimation et la surestimation de consommation
Bien qu’il soit compliqué d’avoir une estimation de sa consommation de gaz de manière précise, il est cependant essentiel d’établir son profil de consommation. Le risque en effet est souvent pénalisant pour son porte-monnaie car en cas de sous-estimation, vous vous exposez à payer des mensualités à votre fournisseur bien en dessous de votre consommation réelle et recevoir une facture de régularisation assez salée. À l’inverse, une surestimation de vos consommations de gaz vous expose à payer des mensualités trop importantes. La solution est de réguler sa situation via l’auto-relève de son compteur de gaz, ou changer de fournisseur si l’actuel n’est pas à la hauteur des prestations.

 

Comparer et choisir son fournisseur de gaz

 

À moins de se lancer à l’aveugle et choisir un abonnement au hasard, il est plus que conseillé d’estimer sa consommation de gaz en amont d’une souscription chez un fournisseur. Quels sont les types de tarifs au kWh que l’on peut rencontrer sur le marché de l’Énergie et de quoi dépend l’abonnement auquel on souscrit ?

Quid du tarif du kWh de gaz et de l’abonnement ?

Lorsque l’on souscrit un abonnement au gaz, deux paramètres sont à considérer :

  • l’abonnement, qui correspond à la partie fixe de votre facture de gaz et qui se décompose en 3 classes de consommation ;
  • le prix du kWh HT, qui correspond à la part des consommations de gaz facturées par votre fournisseur.

Lorsque l’on souscrit à un abonnement au gaz, on choisit un type d’abonnement adapté à un profil de consommation précis :

  • l’abonnement de base est destiné aux petits consommateurs (personne seule/studio ou utilisation pour la cuisson) dont la consommation de gaz ne dépasse pas 1 000 kWh/an ;
  • l’abonnement B0 est destiné aux consommateurs avec une consommation de gaz entre 1 000 kWh et 6 000 kWh/an. L’utilisation du gaz est réservée à la cuisson et à la production d’eau chaude sanitaire ;
  • l’abonnement B1 pour les consommateurs avec une consommation de gaz supérieure à 6 000 kWh/an. L’utilisation du gaz correspond alors aux 3 usages : la cuisson, l’eau chaude et le chauffage.

La part des consommations de gaz est facturée selon un prix du kWh appliqué par son fournisseur d’énergie. Cette part de consommation évolue d’un mois sur l’autre en fonction du volume de gaz consommé. On distingue ainsi trois types de prix du gaz :

  • le Tarif réglementé de vente (TRV) est fixé par l’État sous la proposition de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Pendant des décennies, le TRV commercialisé par l’acteur historique Engie était le seul prix du gaz existant sur le marché. Depuis 2007, la libéralisation du marché a vu éclore deux autres types d’offres de gaz : les offres à prix fixes et les offres à prix indexés ;
  • les offres à prix indexés où une réduction est appliquée sur le prix du kWh HT du tarif réglementé. Cette réduction varie en fonction du fournisseur de gaz ;
  • les offres à prix fixes où le prix du kWh HT de gaz, généralement en dessous du TRV, est garanti pendant une période définie dans le contrat de fourniture de gaz (1, 2 ou 3 ans). Cette offre permet aux particuliers de se prémunir de toutes hausses éventuelles du prix du gaz dans le futur.

Faire appel à un comparateur de gaz

Muni des précieuses informations que sont l’estimation de sa consommation de gaz et les paramètres à prendre en considération (abonnement + prix du kWh), il ne vous reste plus qu’à partir à la quête de votre futur fournisseur de gaz.

En plein déménagement ou envie de changer de fournisseur de gaz pour une offre plus attractive ? Quelle que soit la raison qui vous pousse à résilier votre contrat de gaz actuel et souscrire à une nouvelle offre, deux solutions se présentent à vous : soit vous réalisez vous-même les recherches d’une offre de gaz adaptée à votre profil, soit vous pouvez faire appel à un comparateur d’énergie.

Sachez cependant que la solution du comparateur de gaz a un sérieux atout. La rapidité et l’efficacité. En effet, il vous suffit de remplir un questionnaire qui permet d’affiner votre profil de consommation. À partir des informations recueillies, le comparateur d’énergie vous présente les meilleures offres de gaz adaptées à vos besoins énergétiques. La souscription de contrat via un comparateur d’énergie est totalement gratuite.