Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Bloquer son compteur EDF

Bloquer son compteur EDF

Les factures d’énergie représentent une part très importante dans les budgets des ménages français. Beaucoup d’entre eux cherchent donc à réaliser des économies sur leurs factures de gaz et/ou d’électricité. Il est possible de réduire le montant de ses factures de différentes manières. L’une d’entre elle est notamment de bloquer son compteur électrique. Cependant, cette pratique est illégale et Enedis (ex-ERDF), le gestionnaire du réseau électrique en France, s’attache à limiter ces fraudes au compteur. Il faut savoir qu’il existe également des moyens de réduire légalement le montant de ses factures d’énergie et qu’il n’est pas nécessaire de risquer des sanctions en trafiquant son compteur électrique.

 

Quelles sont les différentes techniques pour trafiquer son compteur électrique ?

 

Certains consommateurs cherchent à réaliser illégalement des économies sur leurs factures d’énergie. Il est possible de frauder en trafiquant son compteur électrique. Différentes techniques existent, notamment sur les compteurs mécaniques. Cependant, l’arrivée des nouveaux compteurs intelligents Linky rend la fraude plus difficile, voire impossible.

Compteurs mécaniques

Avec les compteurs électromécaniques, il était possible d’utiliser différentes techniques afin de trafiquer son compteur électrique. Ces manipulations visent essentiellement à ralentir la roue métallique du compteur. Cette roue tourne au rythme de la consommation du foyer et indique la quantité d’énergie consommée. En ralentissant la rotation de cette roue, il est donc possible de faire baisser sa facture d’électricité. La vitesse peut généralement être réduite d’un tiers, réduisant ainsi d’un tiers le montant de la facture.

Il est important de noter que ces différentes techniques sont illégales et que les consommateurs cherchant à bloquer leur compteur électrique s’exposent à des sanctions :

  • le ralentissement de compteur EDF avec un aimant : il s’agit de la technique la plus connue pour ralentir la roue d’un compteur électrique. Grâce à l’aimant, la rotation est ralentie, mais pas totalement arrêtée. La consommation reste donc crédible auprès du gestionnaire de réseau qui ne peut pas détecter aussi facilement la fraude que si le compteur était complètement bloqué. Le seul moyen de repérer cette fraude est donc l’intervention d’un technicien Enedis sur le compteur ;
  • le retournement ou l’inclinaison du compteur : en inclinant ou en retournant son compteur électrique, il est possible de ralentir ce dernier avec l’effet de la gravité. Cette technique est essentiellement utilisée sur des chantiers où sont installés des compteurs électriques mobiles ;
  • la technique de l’aiguille : cette technique vise à ralentir la vitesse de rotation en faisant un trou dans le compteur et en ralentissant la roue avec une aiguille, un ticket de métro ou un trombone ;
  • la technique de desserrage de la vis de réglage : on trouve sur les compteurs électriques mécaniques d’ancienne génération une vis de réglage. C’est cette vis qui permet de déterminer la bonne vitesse de rotation de la roue. En desserrant cette vis, il est possible de modifier le fonctionnement du compteur qui va sous-estimer la consommation réelle du foyer ;
  • l’ouverture du compteur électrique : cette technique est beaucoup plus grossière que les précédentes et facilement détectable. Il est possible d’accéder au mécanisme de son compteur en déplombant son capot, mais cette fraude est très rapidement repérée ;
  • la dérivation en amont du compteur : il s’agit d’un raccordement sauvage permettant d’alimenter des appareils énergivores (chauffe-eau, lave-linge, chauffage, etc.) directement sur le réseau de distribution. Ce type de fraude est également très rapidement détectée par le gestionnaire de réseau.

Nouveaux compteurs communicants Linky

Les compteurs électromécaniques étant particulièrement vulnérables à la fraude, de nouveaux compteurs ont été mis en place. Les nouveaux compteurs communicants Linky ne doivent pas seulement permettre aux consommateurs de mieux gérer leur consommation d’énergie. En effet, le déploiement de Linky, prévu sur l’ensemble du territoire d’ici 2021, vise également à lutter contre la fraude au compteur.

Le compteur Linky, très résistant à la fraude, est capable de détecter toute sous-consommation ou chute de tension et de transmettre immédiatement l’information à Enedis. Il est donc beaucoup plus complexe de trafiquer son compteur Linky. De plus, Linky ne dispose pas, comme son prédécesseur, d’une roue facile à ralentir. Il faut également noter que pour des raisons de sécurité, en cas d’ouverture physique du compteur, un signalement est envoyé automatiquement au gestionnaire de réseau.

 

Fraude au compteur : quelles sont les sanctions encourues pour les consommateurs ?

 

Les consommateurs utilisant des techniques de fraude sur leurs compteurs sont passibles de sanctions si l’infraction est révélée. La modification du compteur électrique constitue une atteinte à la propriété du gestionnaire de réseau. Il existe différents types de sanctions encourues afin de dissuader ceux qui souhaiteraient trafiquer leur compteur électrique :

  • l’acquittement de la facture de régularisation : le consommateur ayant trafiqué son compteur électrique doit impérativement régler sa facture de régularisation pour ses consommations non payées suite au blocage du compteur. Cette facture peut couvrir les consommations de plusieurs années et représenter des sommes très importantes ;
  • le « forfait agent assermenté » : il s’agit d’une pénalité de 456,18 € pour l’intervention d’un agent Enedis. Cette intervention vise à constater la manipulation frauduleuse sur le compteur électrique.

Les sommes sont à payer par le consommateur, qu’il ait ou non effectué la manipulation sur le compteur lui-même.

Même si les tribunaux se montrent généralement cléments, une procédure pénale peut également être engagée. En effet, Enedis peut déposer une plainte pour vol d’énergie. La peine encourue peut aller jusqu’à 3 ans de prison ferme et une amende de 45 000 €.

À noter
Il faut savoir que la fraude au compteur représente une perte pour le gestionnaire de réseau, Enedis (ex-ERDF), ainsi que pour les consommateurs honnêtes. La mission d’Enedis est une mission de service public, dont la rémunération par le TURPE (Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) se base sur les coûts de l’entreprise. Indirectement, tous les consommateurs participent à cette rémunération. Plus il y a de fraude sur les compteurs, plus cela se répercute sur les recettes du gestionnaire de réseau et sur les factures des consommateurs. Lorsque les fraudeurs ne paient pas leurs factures d’électricité, ce sont les autres consommateurs qui les paient.

 

Réduire sa facture d’électricité : comment faire des économies en toute légalité ?

 

Il existe des manières légales pour faire baisser le montant de ses factures d’énergie. En effet, il n’est pas nécessaire de prendre de risques et de frauder alors qu’il est possible de réduire ses factures de gaz et/ou d’électricité et de faire des économies grâce à quelques astuces simples.

Vérifier la puissance de son compteur électrique

La puissance électrique choisie peut permettre de réaliser des économies significatives. La puissance électrique d’un compteur n’est pas la même selon les foyers et leurs besoins en électricité. C’est cette puissance qui détermine le coût de la part « abonnement » de la facture.

Il est important de vérifier que la puissance souscrite correspond bien à ses besoins de consommation réels. En effet, plus la puissance souscrite est élevée, plus l’abonnement est cher. En choisissant une puissance trop forte pour ses besoins, le consommateur paie un abonnement trop cher sans raison. Beaucoup de consommateurs sont dans ce cas et payent un abonnement trop élevé sans le savoir.

Pour demander le changement de puissance de son compteur, il suffit de contacter Enedis (ex-ERDF), qui est en charge de la modification de puissance des compteurs électriques sur 95 % du territoire. Les 5 % restants dépendent des ELD (Entreprises locales de distribution).

Gérer sa consommation d’énergie

La façon la plus simple pour payer moins cher est de bien piloter sa consommation d’énergie. De nombreux fournisseurs permettent notamment d’accéder à des données détaillées concernant sa consommation via l’espace client. Ces outils doivent permettre au consommateur de mieux connaître ses habitudes de consommation et de bénéficier de conseils de son fournisseur d’énergie afin de mieux la gérer.

Le compteur intelligent Linky permet aussi de surveiller de plus près l’évolution de sa consommation. En effet, ce type de compteur a l’avantage de transmettre les données de consommation en temps réel. Le consommateur peut donc suivre sa consommation de manière précise et adapter ses habitudes en conséquence.

Bénéficier d’aides de l’État

Les consommateurs ont la possibilité de profiter d’aides de l’État pour les accompagner financièrement dans la réalisation de travaux d’amélioration énergétique dans leur logement. Ce type de travaux peut permettre de réaliser des économies conséquentes en réduisant sa consommation d’énergie.

Le chèque énergie

Depuis 2018, le chèque énergie remplace les tarifs sociaux de l’énergie. Cette aide, destinée aux ménages en situation de précarité, doit permettre d’apporter un soutien aux consommateurs en ayant besoin pour régler leurs factures d’énergie. Le chèque énergie peut également être utilisé pour le règlement des frais de travaux d’amélioration énergétique dans le logement.

Tout le monde ne peut pas bénéficier du chèque énergie puisque ce soutien financier, d’un montant pouvant aller de 48 à 277 €, est soumis à certains critères d’éligibilité. Cette aide sociale est attribuée aux ménages modestes dont les revenus ne dépassent pas 10 700 € par an pour une personne seule, 16 050 € pour un couple et 19 260 € pour un foyer de trois personnes, puis 3 210 € de plus par personne supplémentaire.

L’attribution du chèque énergie se fait automatiquement. Le consommateur n’a donc pas à formuler de demande pour en bénéficier. S’il est éligible, le consommateur reçoit son chèque énergie entre les mois de mars et d’avril de chaque année.

MaPrimeRénov’

Depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ remplace le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique). Les conditions d’éligibilité ont donc été revues avec cette modification. Il faut tout de même savoir que les ménages qui étaient éligibles au CITE et qui ne peuvent bénéficier de MaPrimeRénov’ peuvent toujours profiter du CITE jusqu’au 1er janvier 2021.

Seuls les foyers ne dépassant pas un certain plafond de ressources peuvent bénéficier de MaPrimeRénov’. L’Anah a fixé ce plafond à 25 068 € par an pour une personne seule résidant en Île-de-France, et à 19 074 € pour un célibataire vivant hors Île-de-France. Les logements et les travaux à réaliser sont également soumis à certaines conditions.

La demande de prime se fait sur le site maprimerenov.gouv.fr. Il faut ensuite attendre que le dossier soit accepté, si toutes les conditions sont remplies, avant d’entamer les travaux dans son logement.

Changer de fournisseur d’énergie pour payer moins cher

Avec la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, de nombreux fournisseurs ont proposé de nouvelles offres de fourniture d’énergie à des prix compétitifs. Ces fournisseurs alternatifs commercialisent des offres moins chères par rapport aux Tarifs réglementés de l’électricité proposés par le fournisseur historique EDF.

Les consommateurs ont désormais la possibilité de souscrire au contrat de leur choix chez n’importe quel fournisseur afin de payer moins cher. Les abonnements chez les fournisseurs d’énergie en France sont tous sans engagement de durée. Il est donc possible de résilier son abonnement à tout moment et de revenir aux tarifs réglementés d’EDF en cas d’insatisfaction.

Les démarches pour le changement de fournisseur sont très simples et rapides. Après avoir comparé les différentes offres sur notre comparateur d'électricité, il vous suffit de souscrire à celle qui correspond le mieux à vos habitudes de consommation. Aucune démarche de résiliation n’est à effectuer de votre côté, la souscription suffit. C’est alors le nouveau fournisseur qui se charge de résilier le contrat auprès de l’ancien fournisseur. De plus, changer de fournisseur d’énergie ne nécessite aucune intervention technique à domicile ou de coupure de courant.

Offres d'électricité compétitives

Offres

Réductions garanties sur le prix du kWh ou de l’abonnement Caractéristiques et avantages
Offre Classique Total Direct Énergie5 % de remise sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés d'EDF- Garantie toujours moins chère que les tarifs réglementés de l’électricité.
- Élu service client de l'année 2018.
Happ-e by Engie8 % de réduction sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés d'EDF- Garantie toujours moins chère que les tarifs réglementés.
- Service client 100 % en ligne.
Planète Oui20 % de remise sur le prix de l'abonnement par rapport aux tarifs réglementés d'EDF (sous conditions)- Garanties d'origine de l'électricité renouvelable (électricité verte).
- Avantageux pour les petites consommations.