Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Le compteur triphasé

Compteur triphasé

Dans certains cas, une installation électrique en triphasé peut être indispensable. C’est notamment le cas lorsque des appareils électriques nécessitant une forte puissance sont utilisés. Généralement utilisée par les professionnels, il peut arriver que des particuliers aient l’utilité d’une installation électrique triphasée. Dans quels cas est-il pertinent de passer d’une installation monophasée à triphasée (ou inversement) ? Quelles sont les démarches à effectuer ? Quel coût représente ce changement ?

 

Courant alternatif, continu, triphasé ou monophasé : caractéristiques des courants électriques

 

La majorité des Français sont alimentés en électricité par un courant dit « alternatif ». Il se distingue du courant dit « continu », dont l’énergie ne circule que dans un sens : allant du pôle positif au pôle négatif. En effet, avec le courant alternatif, l’énergie circule dans les deux sens.

Il se caractérise également par ses phases et son neutre :

  • la phase : correspond au conducteur et permet d’acheminer l’électricité qui provient du réseau de distribution ;
  • le neutre : permet la bonne répartition de l’énergie.

Le courant alternatif peut être monophasé ou triphasé :

  • le courant monophasé : il se compose d’une phase et d’un neutre, c’est-à-dire de deux fils conducteurs de deux couleurs. Il est également caractérisé par la différence de tension de 230 volts entre la phase et le neutre. Il est adapté pour alimenter la plupart des appareils d’électroménagers ;
  • le courant triphasé : il est composé de trois phases et d’un neutre, c’est-à-dire de quatre fils électriques. Trois de ces fils sont parcourus par une tension alternative. Cette tension oscille constamment, permettant à ce type de courant de supporter une charge plus importante et de limiter les déperditions. Le courant triphasé est notamment utilisé par le gestionnaire du réseau électrique Enedis (ex-ERDF) pour acheminer l’électricité jusqu’aux domiciles des consommateurs.

 

Quelles sont les différences entre courant monophasé et triphasé ?

 

Afin qu’un logement soit alimenté en électricité, il est indispensable de souscrire à une puissance de raccordement. La puissance est exprimée en kVA : 3 kVA, 6 kVA, 9 kVA et jusqu’à 36 kVA. Le choix de cette puissance détermine la puissance maximale qui pourra être supportée par l’installation électrique.

Le courant monophasé

La plus grande partie des foyers français est équipée d’un compteur monophasé et utilise, par conséquent, le courant monophasé. Cela signifie qu’un unique circuit électrique permet d’assurer la circulation et la répartition de l’énergie dans le logement, pour l’ensemble de l’équipement électrique.

Pour savoir si son logement est équipé d’un compteur monophasé ou d’un compteur triphasé, il suffit de regarder les fils d’alimentation près du compteur électrique. S’il y a deux fils électriques en amont et en aval du compteur, alors il s’agit d’un compteur monophasé. Une autre manière très simple de savoir quel est le type d’installation électrique d’un logement est le type de prises électriques dont il est équipé. Si les prises sont des prises électriques standards avec deux trous et une tige, alors il s’agit de courant monophasé.

Le courant triphasé

De son côté, le compteur triphasé est équipé de trois sous-alimentations. C’est cette particularité qui lui permet de distribuer l’énergie avec une meilleure répartition.

Par exemple, si le consommateur souscrit à une puissance de 18 kVA, le courant pourra être réparti en trois phases différentes. Chacune de ces phases aura une puissance de 6 kVA et alimentera des équipements électriques distincts. Une de ces phases peut, par exemple, alimenter les appareils électroménagers dans la cuisine et une autre la pompe à chaleur, etc.

Le compteur électrique triphasé se différencie du compteur monophasé, avec ses quatre fils d’alimentation en amont et en aval. De plus, les prises électriques ne sont pas comme les prises électriques standards. La prise triphasée est dotée de trois ou quatre trous, ainsi que d’une tige terre.

 

Dans quels cas installer un compteur triphasé ?

 

Au moment de son emménagement dans un nouveau logement, il est possible de se demander s’il est nécessaire ou non d’équiper son logement de courant triphasé. La question peut également se poser au moment de l’achat de nouveaux appareils électriques.

L’avantage du courant triphasé est qu’il est très bien adapté aux tensions électriques fortes. Il permet également de répartir l’énergie dans le logement afin d’éviter tout risque de surchauffe.

Généralement, ce type d’installation est davantage réservé aux professionnels qu’aux particuliers. En effet, les puissances avec lesquelles le compteur triphasé peut être intéressant sont très élevées et se trouvent principalement en milieu professionnel. Il est déconseillé de s’équiper d’un compteur triphasé si la puissance souscrite est inférieure à 18 kVA.

Pour les particuliers, il est tout de même possible de se demander si l’installation d’un compteur triphasé est judicieuse dans certains cas :

  • lorsque la puissance de raccordement est supérieure à 18 kVA : dans ce cas, l’installation d’un compteur triphasé est indispensable car le compteur monophasé ne peut pas supporter une charge aussi importante ;
  • dans le cas où le compteur électrique est trop éloigné de son point de livraison : dans cette situation, le compteur triphasé permet de limiter les risques de déperdition d’énergie ;
  • si le particulier est équipé de certains équipements nécessitant une prise triphasée pour leur fonctionnement : c’est notamment le cas de la pompe à chaleur ou des fours professionnels.

À noter
Grâce aux progrès effectués par Enedis sur le réseau électrique, le courant triphasé devient de moins en moins utile. Concernant les équipements électriques, il faut savoir que si certains d’entre eux nécessitent un compteur triphasé, ils sont tout de même de plus en plus adaptés au monophasé. Le courant triphasé est, le plus souvent, alloué aux professionnels et aux entreprises car leurs besoins énergétiques sont plus importants que ceux des particuliers (par exemple, fours professionnels). Les particuliers, quant à eux, sont généralement équipés de monophasé. En tant que particulier, il peut être nécessaire d’être équipé d’un compteur triphasé lorsque l’on réside en zone rurale et que la taille importante du terrain favorise les déperditions d’énergie, ou si certains équipements l’obligent (pompe à chaleur).

 

Comment changer son compteur et son installation électrique en triphasé ou en monophasé ?

 

Que le consommateur vienne d’emménager dans un nouveau logement (neuf ou ancien), ou d’acquérir de nouveaux appareils électriques de forte puissance, les démarches pour passer au courant triphasé sont les mêmes. La question de passer du triphasé au monophasé peut également se poser si la puissance souscrite est trop élevée par rapport aux besoins de consommations réels du logement.

Quelles démarches suivre pour passer au triphasé ou au monophasé ?

Le changement du monophasé au triphasé (ou inversement) se fait en quelques étapes :

  1. contacter le service client de son fournisseur d’énergie : si vous n’avez pas encore souscrit un contrat chez le fournisseur de votre choix, vous pouvez le faire en contactant un de nos conseillers au 09 74 59 05 09. Pour sélectionner le fournisseur d’énergie le plus adapté à vos besoins de consommation, n’hésitez pas à consulter notre comparateur en ligne ;
  2. le fournisseur d’énergie prend contact avec Enedis afin de l’informer du changement souhaité par le consommateur ;
  3. un technicien doit évaluer la faisabilité des travaux et établir un devis pour ceux-ci ;
  4. un rendez-vous est fixé pour la réalisation des travaux. L’ampleur des travaux dépend de l’ancienneté de l’installation électrique du logement. Si l’installation est récente, les travaux à réaliser peuvent être mineurs. Cependant, les modifications à apporter à l’installation peuvent être plus importantes si l’installation est ancienne. Par conséquent, la durée des travaux varie selon l’importance des travaux à effectuer ;
  5. le consommateur devra faire une demande de Consuel, un certificat de conformité attestant que l’installation est aux normes et sécurisée. Sans le Consuel, il est impossible de mettre en service le compteur ;
  6. un technicien Enedis intervient pour la mise en service du compteur, à condition que le consommateur ait souscrit à une offre chez un fournisseur d’électricité. Si vous faites partie des foyers étant déjà équipés d’un compteur Linky, l’ouverture du compteur se fait à distance et ne nécessite pas de déplacement d’un agent Enedis.

Combien coûte le passage du monophasé au triphasé (ou inversement) ?

Il faut savoir que le changement de compteur et d’installation électrique pour passer du monophasé au triphasé, ou inversement, est relativement onéreux.

En effet, ce changement signifie que toute l’installation électrique du logement est à refaire.

Il est impossible de faire appel à n’importe quel professionnel pour la réalisation de ces travaux. En effet, seul Enedis peut s’en charger. Le prix est fixé par le gestionnaire de réseau. Il est donc régulé et identique pour tous les consommateurs. Un délai de 10 jours est à prévoir entre la demande à Enedis et la réalisation des travaux.

Les coûts engendrés par le changement de puissance du compteur électrique dépendent de la prestation et des délais demandés. En effet, le prix facturé pour un changement de puissance n’est pas le même s’il y a un simple réglage ou un changement du disjoncteur, ou si un passage entre triphasé et monophasé doit être réalisé.

Coûts du changement de puissance compteur électrique

Type de prestation pour le changement de puissance

Délais d’intervention standard
(10 jours ouvrés)
Délais d’intervention express
(5 jours ouvrés)
Avec le réglage du disjoncteur37,78 € TTC63,35 € TTC
Avec le changement du disjoncteur56,22 € TTC94,27 € TTC
Avec le réglage du disjoncteur et le changement de compteur37,78 € TTC94,27 € TTC
Avec le changement de disjoncteur et le changement de compteur66,26 € TTC114,02 € TTC
Avec un passage du courant monophasé au triphasé (ou inversement)158,75 € TTC273,19 € TTC
Pour les foyers équipés de Linky (sans intervention d’un agent Enedis)3,71 € TTC (sous 24 heures)

 

Le compteur Linky triphasé

 

Dans le cas où un compteur actuel est remplacé par un compteur Linky triphasé, le consommateur ne se voit facturer aucun frais. En effet, l’intervention du technicien Enedis pour le branchement du compteur Linky est gratuite.

Le consommateur est prévenu quelques semaines avant la date de l’intervention de l’agent Enedis. Si le compteur est situé à l’intérieur du logement, le consommateur doit impérativement être présent afin de permettre l’accès au logement pour l’agent Enedis. Dans le cas où le compteur se trouverait à l’extérieur du logement, la présence du consommateur n’est pas indispensable. Il faut prévoir environ une trentaine de minutes pour l’intervention.

Avec le nouveau compteur communiquant Linky, il arrive qu’il y ait des déséquilibrages de phases. Le compteur peut donc disjoncter plus fréquemment qu’auparavant. Cela est dû à la plus grande précision de Linky dans sa mesure des puissances.

Il faut noter que Linky permet de changer de puissance à distance. Si vous souhaitez modifier la puissance souscrite, il suffit de suivre les instructions présentes sur l’écran du compteur. Puisqu’aucune intervention n’est nécessaire de la part de technicien, le changement de puissance n’est facturé que 3,71 € TTC. Il est donc moins cher de changer son compteur monophasé pour un Linky triphasé que pour un compteur traditionnel triphasé.

 

Quels sont les inconvénients du compteur électrique triphasé ?

 

Le compteur triphasé présente des avantages, à condition de savoir équilibrer les consommations électriques entre les différentes phases. En effet, si cet équilibre est mal réalisé, il y a un plus gros risque de disjonction.

Afin d’éviter ce problème, les consommations électriques doivent être réparties équitablement entre les phases. Par exemple, pour un compteur triphasé de 18 kVA dans une grande maison à trois étages, la puissance doit être distribuée en trois phases de 6 kVA. Cependant, il ne faut pas que chacune de ces phases alimente un étage de l’habitation. En effet, si la majorité des équipements électriques se trouvent au rez-de-chaussée, l’installation va disjoncter. Il est donc nécessaire de veiller à bien répartir tous les appareils sur les différentes phases.

 

Quel est le prix d’un contrat électrique triphasé ?

 

Les grilles tarifaires sont les mêmes que le courant soit triphasé ou monophasé. Le prix du kWh est identique dans un logement équipé d’un compteur monophasé ou d’un compteur triphasé.

La seule différence concernant le prix, est le coût lié à la puissance souscrite. En effet, plus la puissance souscrite est importante, plus le prix de l’abonnement est élevé. Le prix de l’abonnement, correspondant à la partie fixe de la facture d’électricité, est donc plus onéreux avec un compteur triphasé qu’avec un compteur monophasé.

Attention
Il est très important de bien choisir la puissance souscrite. De nombreux consommateurs souscrivent une puissance trop élevée et paient un abonnement trop cher par rapport à ce qu’ils consomment. Il est donc essentiel de bien évaluer sa consommation avant de souscrire, afin de ne pas payer un abonnement trop onéreux par rapport à ce qui est réellement nécessaire.