Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Tarif Jaune EDF : tarifs et explications

Tarif Jaune EDF

Disparu au 1er janvier 2016, le Tarif Jaune d’EDF fut l'un des tarifs réglementés de vente avec le Tarif Bleu (< 36 kVA) et le Tarif Vert (> 240 kVA), fixés par les pouvoirs publics sous la recommandation de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Le Tarif Jaune était considéré comme l’offre de tarifs d’électricité destinée aux professionnels, tout comme le Tarif Vert. Il concernait les professionnels raccordés en basse tension et dont la puissance de compteur était comprise entre 42 kVA et 240 kVA. Retirés de la vente par EDF, le Tarif Jaune, ainsi que le Tarif Vert, ont laissé la place aux offres de marché pour tous les clients professionnels. Quelles sont les alternatives pour les anciens abonnés au Tarif Jaune EDF Pro ?

 

Qu’est-ce que le Tarif Jaune EDF ?

 

Le Tarif Jaune était un tarif réglementé à destination des consommateurs dont la puissance souscrite de compteur électrique était comprise entre 42 kVA et 240 kVA. Il faisait partie des 3 tarifs réglementés de vente, commercialisés par EDF, le fournisseur historique.

Le Tarif Jaune concernait les professionnels (basse tension) ayant une consommation d’électricité moyenne, a contrario des professionnels abonnés au Tarif Bleu et ayant une petite consommation (< 36 kVA), et des industries raccordées en Haute Tension ayant une puissance souscrite (> 240 kVA) et une très grande consommation d’électricité.

 

Tarif Bleu Tarif Jaune Tarif Vert
Puissance souscriteEntre 3 et 36 kVAEntre 42 et 240 kVASupérieure ou égale à 250 kVA
TensionBasse TensionBasse tension (220 ou 380 V)Haute Tension (> 1 000 V)
Type de clientèleParticuliers professionnels : artisans, TPE, professions libéralesAgriculteurs, petits centres commerciaux, hôtelsGrands groupes industriels

Au 1er janvier 2016, EDF a mis fin à la commercialisation du Tarif Jaune et du Tarif Vert. Seul le Tarif Bleu est encore vendu par EDF sur le marché de l’Énergie pour les clients ayant une puissance souscrite inférieure à 36 kVA. Cela concerne autant les particuliers que les professionnels. Il n’y a donc plus de tarifs réglementés spécifiques aux professionnels en France aujourd’hui.

Les profils au Tarif Jaune et Vert doivent désormais souscrire à une offre de marché orientée vers les professionnels. EDF Pro ainsi que plusieurs fournisseurs alternatifs ont développé des offres d’électricité à destination des professionnels, qu’il convient d’étudier à la loupe afin de trouver la meilleure offre d’électricité adaptée à ses besoins.

 

Pourquoi le Tarif Jaune EDF pour les entreprises a-t-il disparu ?

 

Pour répondre à une directive du Parlement européen dans le cadre de la loi NOME du 7 décembre 2010, EDF a dû retirer de la vente ses tarifs réglementés pour les entreprises.

Il faut ainsi resituer le contexte de l’époque : en 2004, l’ouverture des marchés Européen de l’Énergie à la concurrence a permis l’émergence de différents fournisseurs alternatifs, mais il a aussi placé les fournisseurs historiques, EDF et GDF-Suez pour le gaz, dans une position assez délicate. L’existence même des tarifs réglementés, qu’ils étaient seuls à pouvoir proposer, posait un problème d’inégalité tarifaire vis-à-vis des fournisseurs alternatifs.

La loi NOME est venue poser un cadre législatif et une évolution pour que soient supprimés les tarifs réglementés de vente pour les professionnels au 31 décembre 2015.

Quelques mois avant cette date, les abonnés au Tarif Jaune et au Tarif Vert ont été invités à choisir une offre de marché parmi celles proposées par les différents fournisseurs alternatifs. Dans le cas contraire, ils ont été basculés par défaut sur une offre de marché EDF Pro.

 

Caractéristiques du Tarif Jaune EDF Pro

 

Le Tarif Jaune se composait de deux parties distinctes :

  • la prime fixe annuelle qui dépendait de la puissance de compteur souscrite ;
  • la part variable qui dépendait des consommations d’électricité (kWh). Le prix du kWh du Tarif Jaune comprenait deux options tarifaires (Base et EJP pour Effacement de jour de pointe).

Les options tarifaires du Tarif Jaune

Ces deux options tarifaires pouvaient être vues comme des mesures incitatives pour les clients professionnels à réduire leur consommation d’électricité pendant certaines périodes de l’année ou de la journée. Explications détaillées.

Tarif Jaune option Base

Le Tarif Jaune en option Base était disponible en deux versions :

Tarif Jaune option Base Moyennes Utilisations

Les Utilisations Moyennes concernaient les entreprises utilisant leur puissance souscrite moins de 2 000 heures par an.

Cette puissance de compteur était constante tout au long de l’année et le prix du kWh variable selon la période de l’année.

Cette version option Base Utilisations Moyennes comprenait 4 prix du kWh différents selon la saisonnalité (période d’été du 1er avril au 31 octobre et période d’hiver du 1er novembre au 31 mars) et les heures de la journée (heures pleines pendant 16 h/j et heures creuses 8 h/j) :

  • heures creuses d’été/heures creuses d'hiver (HCE/HCH) ;
  • heures pleines d’été/heures pleines d'hiver (HPE/HPH).

L’abonné au Tarif Jaune EDF en option Base Utilisations Moyennes bénéficie de 4 tarifs du kWh HT dans l’année. Le double tarif heures pleines/creuses fonctionne comme pour le Tarif Bleu, soit un tarif du kWh HT plus avantageux pendant 8 h/j et un tarif du kWh HT un peu plus élevé que le tarif de base du tarif réglementé de vente pendant 16 h/j.

Tarif Jaune option Base Utilisations Longues

Les Utilisations Longues concernaient les entreprises utilisant leur puissance souscrite plus de 2 000 heures par an. La prime annuelle était plus élevée mais le prix du kWh moins cher.

Deux puissances de compteur étaient souscrites :

  • une puissance « basse » pour les jours où le prix du kWh HT était élevé (heures pleines en hiver et jours de pointe) ;
  • une puissance « haute » pour les autres jours de l’année.

Cette version option Base Utilisations Longues comprenait également des prix du kWh différents selon l’horosaisonnalité comme pour la version en Utilisations Moyennes. Une subtilité en supplément était à retenir : les heures pleines d’hiver comprenaient des heures de pointe (4 h/j du lundi au samedi de décembre à février) où le prix du kWh était très élevé.

L’option Base en Utilisations Longues se composait donc de 5 prix du kWh différents :

  • heures creuses d’été ;
  • heures pleines d’été ;
  • heures pleines d'hiver hors heures de pointe ;
  • heures pleines d’hiver de pointe ;
  • heures creuses d'hiver.

Tarif Jaune option EJP

L’option tarifaire Effacement de jour de pointe (EJP) permettait aux entreprises de bénéficier d’un tarif du kWh HT avantageux tout au long de l’année, sauf pendant 22 jours de l’année du 1er novembre au 31 mars (appelés les jours de pointe mobile), le prix du kWh HT était très élevé.

Bon à savoir
Les jours de pointe mobile correspondaient aux pics de consommation en France et ont été instaurés afin de pallier la forte demande énergétique à ces moments-là. Les clients abonnés à l’EJP réduisaient leur consommation d’électricité, ce qui automatiquement régulait la demande et réduisait les risques de coupure de courant au niveau de certaines zones.

Ces 22 jours de pointe mobile n'étaient connus que très peu de temps à l’avance, de quelques heures avant à 24 h, ce qui impliquait une grande souplesse de la part des abonnés à cette option pour réduire drastiquement leur consommation d’électricité.

Le Tarif Jaune EJP variait également selon l’horosaisonnalité (été/hiver – heures pleines et heures creuses) comme en option Base, avec cependant quelques subtilités :

  • heures pleines/creuses d’été où le prix du kWh est plus avantageux qu’en option Base ;
  • heures d’hiver où le prix du kWh est plus avantageux qu’en option Base, mais plus cher qu’en heures creuses ;
  • les jours de pointe (Pointe Mobile) où le prix du kWh flambait pendant 22 jours étalés entre novembre et fin mars et ceci pendant 18 h de la journée !

Puissance de compteur (kVA)

Lorsqu’un professionnel souscrivait au Tarif Jaune EDF, il devait également choisir une puissance de compteur électrique comprise entre 42 et 240 kVA au maximum, sachant que :

  • de 42 à 108 kVA, la gamme de puissance évolue par paliers de 6, soit de 42,48,54 […] 108 kVA ;
  • et que de 108 à 240 kVA, la gamme de puissance évolue par paliers de 12, soit de 108, 120, 132 […] 240 kVA.

Les taxes sur le Tarif Jaune EDF

Le Tarif Jaune EDF était assujetti à plusieurs taxes et autres contributions, que l’on rencontre sur la plupart des factures d’électricité aujourd’hui pour les particuliers et les professionnels :

  • la Contribution aux charges de service public de l'électricité (CSPE) est payée par tous les consommateurs finaux de l’électricité en France. Son montant est proportionnel à la consommation ;
  • les Taxes sur la consommation finale d'électricité (TCFE) sont des taxes communales et départementales. Elles sont proportionnelles à la consommation ;
  • la TVA à 5,5 % sur l’abonnement et 20 % sur le prix du kWh ;
  • la Contribution tarifaire d'acheminement (CTA) représente près de 27,04 % sur la part fixe du TURPE. Le Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE) sert à financer l’activité des différents acteurs du secteur de l’Énergie que sont les gestionnaires du réseau de transport et de distribution, RTE.

 

Pour un profil Tarif Jaune en 2020, quelle offre choisir ?

 

Comme on peut le constater, la variabilité des prix du kWh HT qui constituent le Tarif Jaune d’EDF fait qu’il est assez difficile de comparer de manière objective cette offre avec une offre de marché actuelle.

La meilleure approche que vous pouvez avoir en tant que professionnel est déjà de se focaliser sur :

  • le prix de l’abonnement et du kWh HT ;
  • la qualité du service client – disponibilité et réactivité face aux problématiques. Pour cela, il est intéressant, pour se faire une idée éclairée, de consulter les avis clients qui existent sur Internet ;
  • les services et options disponibles (exemple : gestion 100 % en ligne, suivi de consommation, etc.).

Toutefois, des comparateurs d’énergie sont disponibles pour aider les plus incertains à trouver le meilleur fournisseur d’énergie correspondant à leurs besoins énergétiques. Il vous suffit de répondre à quelques questions personnalisées et de se laisser guider pour découvrir une sélection d’offres de marché pour les professionnels adaptés à son profil de consommation.