Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Les offres d'électricité pour voitures électriques

Offres électricité voitures électriques

La voiture électrique semble séduire de plus en plus les Français. Les chiffres sont parlants. Selon le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, au premier trimestre 2020, en termes d’immatriculation, on compte « 25 914 voitures électriques particulières, soit une progression de + 146 % par rapport au premier trimestre 2019 ». En effet, plus écologique, elle consomme aussi beaucoup moins d’énergie. Sur la durée, elle est donc bien plus économique que les voitures thermiques. Mais, plus précisément, combien consomme-t-elle d’électricité ? Quelles sont les offres d’électricité dédiées aux voitures électriques ? Quelles sont les options de recharge ? Choisir.com fait le point avec vous.

 

Consommation d’une voiture électrique

 

Avant d’entrer dans le cœur du sujet, il convient de bien différencier la voiture électrique de l’hybride. La voiture électrique fonctionne uniquement à l’électricité. À l’inverse, la voiture hybride cumule un moteur thermique (essence ou diesel) et un moteur électrique. Dans ce guide, nous nous attacherons surtout à parler des voitures 100 % électriques.

En premier lieu, il faut savoir qu’une voiture électrique n’a pas la même unité de consommation qu’une voiture thermique. Alors qu’on parle « litres aux cent », pour les véhicules thermiques, on parle de « kilowattheures aux cent » pour les véhicules électriques.

La consommation d’une voiture électrique varie en fonction du modèle. En effet, tous les véhicules électriques n’ont pas la même puissance, ni la même autonomie. En moyenne, il faudra compter pour une voiture électrique classique 15 kWh/100 km alors qu’une voiture thermique consomme en général plus de 6 L/100 km.

Voici un tableau synthétique pour vous aider à vous faire une idée du budget que représente un trajet de 100 km pour un automobiliste, en fonction du moyen de locomotion.

Tableau de comparaison de consommation voitures électriques et thermiques

Type de voiture

Consommation Prix
pour 100 km
Voiture électrique15 kWh/100 km2,32 €*
Voiture diesel6,07 L/100 km7,34 €**
Voiture essence7,31 L/100 km9,60 €***

* Pour un foyer client du Tarif Bleu d’EDF en option Base avec un compteur de 6 kVA (prix du KWh en juin 2020 : 0,1546 € TTC)
** Pour un litre d’une valeur d’ 1,209 € (prix moyen du litre de gazole selon le magazine Auto-Plus au 12 juin 2020)
*** Pour un litre d’une valeur d’ 1,313 € (prix moyen du litre de SP-95 selon le magazine Auto-Plus au 12 juin 2020)

Bon à savoir
Vous souhaitez changer de voiture ? Pour trouver la voiture qui vous convient le plus et au meilleur prix, n’hésitez pas à utiliser le comparateur automobile de Choisir.com. Gratuitement, vous pourrez comparer en un quelques clics plus de 8 400 modèles de véhicules.

 

Offres d’électricité spéciales « voiture électrique »

 

L’essor de la mobilité électrique n’a pas échappé aux fournisseurs d’énergie. Nombreux se sont lancés sur ce marché pour proposer des offres spéciales aux conducteurs de véhicules propres. Il s’agit souvent d’offres en Heures Pleines/Heures Creuses plus et non en option Base. En effet, les fournisseurs savent que la nuit est un moment privilégié par les ménages pour recharger leur voiture électrique. Mais alors, quelles sont les offres ? Les tarifs sont-ils intéressants ? Regardons cela ensemble.

L’option Heures Pleines/Heures Creuses : qu’est-ce que c’est ?

Avant d’entrer dans le détail des offres, il convient de revenir sur la notion de « double tarif ». En France, au moment de souscrire un contrat tarifaire, la plupart des fournisseurs vous laissent le choix entre deux options :

  • l’option Base : le prix du kWh reste le même pendant toutes les heures de la journée ;
  • l’option Heures Pleines/Heures Creuses : le prix du kWh est plus bas 8 heures par jour, en général, la nuit.

Les heures creuses sont déterminées par Enedis, le gestionnaire de réseau. Elles diffèrent selon votre lieu d’habitation et le compteur dont vous bénéficiez.

Pour les consommateurs disposant d’un compteur Linky, Enedis vous alloue aléatoirement une plage horaire d’heures creuses. Afin de connaître celles qui vous concernent, il faudra vous renseigner auprès de votre fournisseur d’électricité ou vous reporter à votre facture.

Concernant les clients équipés d’un compteur électronique ou électromécanique, les plages horaires des heures creuses dépendent de votre commune. Pour savoir quelles sont les heures creuses qui vous correspondent, vous pouvez entrer votre code postal sur la page dédiée d’Enedis. Toutefois, le gestionnaire de réseau fait savoir que ces informations sont données « à titre indicatif ». Le mieux reste de contacter votre fournisseur d’énergie.

Elec'Car Engie

Lancée en partenariat avec le constructeur automobile Renault, Elec’Car 3 ans d’Engie est une offre d’électricité verte dédiée aux propriétaires d’une voiture électrique. Elle garantit aux clients 50 % de remise sur le prix du kWh en heures creuses par rapport aux prix des heures pleines. Cela leur permet de recharger leur véhicule, la nuit, à moindres frais.

Grille tarifaire Elec'Car 3 ans Engie – juin 2020

Puissance

Option tarifaire Heures Pleines/Heures Creuses
Abonnement annuel
en € TTC
Prix du kWh
en € TTC
Heures pleines Heures creuses
6 kVA243,92 €0,178 €0,108 €
9 kVA274,25 €
12 kVA302,80 €
15 kVA329,58 €
18 kVA354,34 €
24 kVA410,43 €
30 kVA460,19 €
36 kVA508,69 €

 

Bon à savoir
Engie propose également l’installation d’une borne de recharge à votre domicile pour votre voiture électrique. Vous pouvez faire une demande de devis sur le site du fournisseur.

Vert Électrique Auto d’EDF

Vert Électrique Auto est une offre d’électricité verte d’EDF conçue pour les conducteurs de voitures propre. Elle présente deux options :

  • option Heures Creuses : le prix du kWh est 50 % moins cher qu’en heures pleines ;
  • option Heures Creuses + Week-end : le prix du kWh 50 % inférieur qu’en heures pleines la nuit, le week-end et les jours fériés. Elle est réservée aux détenteurs d’un compteur Linky.

L’offre inclut le service e.quilibre d’EDF qui vous permet de suivre au jour le jour vos consommations et d’obtenir des astuces sur les économies d’énergie.

Grille tarifaire Vert Électrique Auto d'EDF – juin 2020

Puissance

Option tarifaire Heures Pleines/Heures Creuses
Abonnement annuel
en € TTC
Prix du kWh
en € TTC
Heures pleines Heures creuses
6 kVA146,28 €0,1925 €0,1156 €
9 kVA176,04 €
12 kVA202,56 €
15 kVA232,92 €
18 kVA256,08 €
24 kVA321,24 €
30 kVA394,08 €
36 kVA392,52 €

 

Bon à savoir
Via sa filiale Izivia, EDF propose un Pass pour accéder à plus de 100 000 bornes de recharges en France. C’est très pratique pour partir en voyage avec sa voiture électrique.

Heures Super Creuses Total Direct Énergie

Destinée aux ménages équipés d’un compteur Linky, l’offre Heures Super Creuses de Total Direct Énergie n’est pas à proprement parler une offre dédiée aux voitures électriques. Cependant, elle est parfaitement adaptée aux besoins des conducteurs. Offre d’électricité verte, elle propose 50 % de réduction sur le prix du kWh de 2 h à 6 h du matin, pendant les « heures super creuses ».

Pour bénéficier d’un prix intéressant, vous pouvez programmer le chargement au début des heures super creuses.

Grille tarifaire Heures Super Creuses de Total Direct Énergie – juin 2020

Puissance

Option tarifaire Heures Pleines/Heures Creuses
Abonnement annuel
en € TTC
Prix du kWh
en € TTC
Heures pleines Heures creuses Heures super creuses
6 kVA133,2 €0,1778 €0,1334 €0,1081 €
9 kVA163,44 €
12 kVA192 €
15 kVA218,76 €
18 kVA235,8 €
24 kVA282,36 €
30 kVA327,84 €
36 kVA372 €

 

L’offre Online de Mint Energie

À première vue, Mint Energie ne propose pas spécifiquement d’offre pour les voitures électriques. Mais, si l’on regarde de plus près, l’offre Online & Green peut être très intéressante pour les consommateurs propriétaires d’un véhicule propre. En effet, elle propose un prix du kWh 21 % inférieur à celui du Tarif Bleu d’EDF, le Tarif réglementé de vente (TRV) de l’électricité. En option, vous pouvez opter pour le « Ma Conso en Direct » pour 2,90 € de plus par mois pour suivre votre consommation.

Grille tarifaire Mint Energie Offre Online & Green – juin 2020

Puissance

Option tarifaire Heures Pleines/Heures Creuses
Abonnement annuel
en € TTC
Prix du kWh
en € TTC
Heures pleines Heures creuses
6 kVA133,2 €0,1482 €0,1131 €
9 kVA163,44 €
12 kVA192 €
15 kVA218,76 €
18 kVA243,6 €
24 kVA299,64 €
30 kVA349,44 €
36 kVA397,92 €

 

Recharger sa voiture électrique : les bornes de chargement et les prises sécurisées

 

Un véhicule électrique se charge, dans la majorité des cas, au domicile du conducteur. D’un point de vue sécurité, il n’est pas conseillé de brancher une voiture électrique sur une prise classique. D’autre part, la recharge est beaucoup plus lente. Ce n’est donc pas très pratique. Pour recharger le véhicule, deux options s’offrent à vous :

  • les prises sécurisées moins chères à l’achat mais qui font preuve d’un temps de recharge plus long ;
  • la borne de recharge murale ou Wallbox plus chère à l’achat mais qui permet de recharger plus rapidement la batterie de votre voiture.

Globalement, il faudra compter entre 60 et 150 € pour une prise renforcée contre 500 à 1 500 € pour une WallBox. Au-delà du prix, pour trancher il faut surtout vous pencher sur l’usage que vous ferez de votre véhicule.

Comme le fait savoir Joseph Beretta, président de l’Avere-France, « Avant de choisir son installation, il faut se poser la question de l’usage de son véhicule. Si vous parcourez 25 ou 30 kilomètres, une prise renforcée 16 A suffit pour récupérer 100 kilomètres dans la nuit. Si vous avez besoin d’une recharge complète, une station de recharge de 3,5 kW devient nécessaire ». Regardons ensemble les différentes options de recharge.

Les prises sécurisées pour les véhicules électriques

Les prises sécurisées ou prises renforcées permettent de procéder à une recharge plus rapide du véhicule qu’un branchement sur une prise domestique standard. En effet, elles témoignent d’une puissance de 3,2 kW contre 2,3 kW pour les prises classiques.

Il existe de nombreux modèles sur le marché, mais, la plus connue reste la prise sécurisée Green-up de la marque Legrand.

Outre l’aspect pratique, ces prises sont bien plus sûres. Comme l’explique l’assureur MMA, « les prises Green-up sont de plus beaucoup plus sûres que les prises domestiques en termes de prévention des incendies d’origine électrique ».

Relativement économique à l’achat, elle vous permet de recharger la batterie d’environ 200 kilomètres d’autonomie en une nuit.

Bon à savoir
L’installation d’une prise Green-Up nécessite des compétences professionnelles. Pour en poser une chez vous, il est très fortement recommandé de faire appel à un électricien.

La Wallbox ou borne de recharge

La Wallbox est une borne de recharge installée contre un mur. Le temps de chargement varie en fonction de la puissance de la borne. Les bornes domestiques peuvent présenter 4 types de puissance :

  • 3,7 kW ;
  • 7,4 kW ;
  • 11 kW ;
  • 22 kW.

Selon votre modèle de la voiture et de la borne, le chargement complet dure de 1 h 20 à plus de 24 h. Pour vous renseigner, l’Avere, l’association de promotion de la voiture électrique en France, a mis en place un simulateur de temps de recharge.

Il n’est pas forcément très facile de savoir pour quelle borne opter. Certains constructeurs d’automobiles incluent gratuitement la Wallbox à l’achat de la voiture électrique et d’autres non. Dans les deux cas, il faudra en discuter avec votre concessionnaire au moment d’acheter le véhicule.

Si celle-ci n’est pas comprise, commencez par regarder quel est le type de prise de votre future voiture. En effet, il n’existe pas de « chargeur universel » en matière d’automobile électrique. À l’heure actuelle, on compte quatre grands types de prises pour brancher une automobile électrique :

  • la prise de Type 1 : une prise asiatique assez peu répandue en Europe. Peu puissante, elle bride la recharge à 8 kW ;
  • la prise de Type 2 : c’est la prise la plus répandue en Europe à l’heure actuelle. Elle offre une puissance comprise entre 3 et 43 kW ;
  • la prise de Type 3 : c’est l’ancien modèle en vigueur en Europe. Il commence à tomber en désuétude car remplacé par la prise de Type 2 ;
  • la prise de Type 4 : elle permet une recharge extrêmement rapide car présente plus de 50 kW de puissance. On en distingue 3 : tout d’abord, la prise « CHAdeMO » que l’on retrouve davantage chez les constructeurs asiatiques. D’autre part existe aussi la prise combo ou css combo. Il s’agit d’une prise de Type 2 à laquelle on a ajouté des broches supplémentaires. Le superchargeur de Tesla qui délivre une puissance maximum de 120 kW. Comme son nom le laisse deviner, il est uniquement compatible pour les véhicules de la marque Tesla.

À la manière des fabricants d’ordinateurs portables, les constructeurs utilisent différents câbles et prises pour la recharge des véhicules, chacun espérant que son dispositif soit adopté par le plus grand nombre. Cela dit, pour faciliter la vie des conducteurs, des adaptateurs se développent de plus en plus. Ils permettent aux automobilistes de passer d’une borne à l’autre, même si pour l’instant toutes les conversions ne sont pas encore possibles.

Une fois que vous aurez fait le point sur la prise, pour bien choisir votre Wallbox, il faudra vous pencher sur la puissance de votre abonnement à l’électricité.

Quelle puissance de compteur souscrire pour une Wallbox ?

Le choix de la Wallbox et la puissance du compteur sont liés. Beaucoup ont tendance à croire qu’il faut obligatoirement avoir un compteur électrique triphasé. Ce n’est pas forcément le cas. Selon Charge Guru, une entreprise spécialisée dans l’installation de WallBox, « les bornes d’une puissance de 3,7 kW et de 7,4 kW sont raccordées en monophasé et les bornes d’une puissance de 11 kW et de 22 kW sont raccordées en triphasé ».

Dès lors, un compteur monophasé peut être amplement suffisant. De la même manière, il n’est pas toujours utile de changer la puissance du compteur donc d’abonnement à l’électricité lorsqu’on achète une voiture électrique, surtout si l’on recharge la nuit. Cela dépend vraiment de vos habitudes de consommation.

Afin de bien choisir sa puissance électrique, il faut que la puissance cumulée de vos appareils électroménagers, de la borne, du chauffe-eau et du chauffage soit inférieure à la puissance de votre compteur. Sinon, le compteur risque de disjoncter régulièrement. Pour rappel en France, la puissance d’un compteur domestique peut être de 3 kVA, 6 kVA, 9 kVA, 12 kVA, 15 kVA, 18 kVA, 24 kVA, 30 kVA ou 36 kVA.

En général, c’est surtout le mode de chauffage qui pèse dans la balance. Si vous êtes chauffés à l’électricité, il faudra bien souvent procéder à une modification d’abonnement puisque c’est le chauffage qui dope la consommation. En revanche, si vous êtes chauffé au gaz, ou bois, au fioul, etc. ce ne sera pas forcément nécessaire.

Pour vous faire une idée de la puissance à souscrire, voici un tableau de simulation. Nous nous sommes basés sur un logement de 70 m2, dans lequel vivent un couple et 1 enfant. Pour calculer la puissance nécessaire liée au chauffage, nous nous sommes basés sur 10 m2 = 1 kW et sur la correspondance suivante 1 kW = 1 kVA.

Mode de chauffage

Puissance du logement sans Wallbox Puissance de la Wallbox ajoutée Nouvelle puissance nécessaire
Électricité9 kVA3,7 kW15 kVA
11 kW24 kVA
Gaz ou autre6 kVA3,7 kW- 6 kVA en cas de recharge la nuit
- 9 kVA si la voiture est rechargée en journée, lorsque l’électroménager tourne
11 kW18 kVA

Pour demander une modification de puissance et/ou un passage du monophasé au triphasé, il faudra voir avec votre fournisseur d’énergie. Il se mettra en lien avec Enedis pour procéder au changement. Ces prestations ne sont pas gratuites. Elles vous seront prélevées sur votre facture par votre fournisseur puis reversées ensuite à Enedis. Les tarifs vous sont présentés dans le tableau suivant.

Prix d’une modification de puissance par Enedis – juin 2020

Prestation réalisée

Délais Tarifs
Avec réglage du disjoncteurSous 10 jours ouvrés37,78 €
Avec changement du disjoncteur56,22 €
Avec réglage du disjoncteur et changement du compteur
Avec changement du disjoncteur et changement du compteur67,99 €
Avec passage de monophasé à triphasé158,75 €
Avec passage de triphasé à monophasé
Avec programmation du compteur à distance LinkySous 24 h3,71 €
Avec étude techniqueEn fonction du devisPrix sur devis

 

Bon à savoir
Pour faire le point sur votre consommation avec et sans voiture électrique, n’hésitez pas à téléphoner aux conseillers de Choisir.com au 09 71 07 28 99. Ils vous aideront à estimer votre consommation et à trouver la meilleure offre en fonction de vos nouvelles habitudes de mobilité.

 

Comment demander l’installation d’un système de recharge ?

 

Vous avez décidé d’installer une Wallbox chez vous ? Que vous viviez en logement individuel ou en copropriété, c’est possible. Simplement les démarches ne seront pas les mêmes. Regardons ensemble comment faire.

Installer une borne de recharge dans une maison individuelle

Dans une maison individuelle, le système de recharge s’installe, en général, dans le garage ou bien en extérieur. Les travaux sont assez légers, vous n’avez pas besoin de faire une déclaration en mairie.

Pour demander la pose d’une Wallbox, il vous faudra alors vous tourner vers une société spécialisée. Bien souvent, pour trouver un professionnel de confiance, le plus simple reste de demander à votre concessionnaire qui vous recommandera un partenaire.

Celui-ci viendra alors à votre domicile pour faire une visite de terrain. Ensuite, il pourra établir un devis comprenant le prix de la pose et du matériel. On l’a dit, une Wallbox coute entre 500 et 1 500 €, il faudra y ajouter entre 300 et 600 € de main-d’œuvre.

Bon à savoir
Comme l’explique le Ministère de la Cohésion des Territoires : « Les bornes de recharge pour véhicule électrique seront soutenues via un crédit d’impôt de 300 € pour tous les propriétaires occupants (quels que soient leurs revenus) ». Pour les ménages modestes, cette aide s’obtiendra via MaPrimeRenov’. Pour les autres cela passera par le Crédit d’impôt sur la transition énergétique (CITE). N’hésitez pas à demander une étude personnalisée sur la question en remplissant le formulaire « rénovation énergétique » de Choisir.com.

Installer une borne de recharge dans un immeuble d’habitation

Le décret du 27 juillet 2011 donne aux propriétaires de voitures électriques un « droit à la prise » dans les logements collectifs. Cela dit, la procédure pour en bénéficier est un peu plus longue.

Vous devrez demander l’autorisation au syndic pour installer une borne de recharge dans les parties communes. Le dispositif devra présenter d’un système de comptage individuel pour permettre la prise en charge de la facturation. Le gestionnaire de copropriété a alors 3 mois pour vous répondre. En cas de refus, celui-ci doit être motivé.

Une fois accepté, la Wallbox peut être installée par un professionnel compétent en la matière. C’est au copropriétaire concerné de choisir le prestataire et de s’acquitter de l’installation. Comme dans le cadre d’un logement individuel, il viendra d’abord faire une visite à votre domicile, afin de vous transmettre un devis préalable aux travaux.

 

Les bornes de recharges dans l’espace public

 

Lors d’un déplacement, il est également possible de recharger son véhicule hors de son domicile. Selon le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, « plus de 29 000 points de recharge ouverts au public sont installés en France en avril 2020 ». Mais le gouvernement souhaite accélérer sur ce sujet. Ainsi, à horizon 2022, il est fixé pour objectif d’atteindre les 100 000 points de charge dans l’espace public.

Les bornes de recharge payantes

Tout comme il existe des stations-service pour les voitures thermiques, des points de recharge pour les voitures électriques sont présents un peu partout en France et en Europe. La plupart sont payants et adossés à des entreprises proposant des Pass de recharge. Afin de pouvoir recharger, il faut alors souscrire un abonnement auprès de l’une de ces sociétés. Les plus connues sont :

  • Chargemap ;
  • KiWhiPass ;
  • Izivia d’EDF.

D’autre part, certains constructeurs installent des bornes dans les concessions automobiles ou dans des parkings. Les plus célèbres sont les « Superchargeurs » de Tesla mais il n’est pas le seul à le faire. Renault, par exemple, a également commencé à installer des bornes dans son réseau de concessions.

Les bornes de recharge gratuites

Dans certains cas, il est possible de recharger gratuitement sa voiture électrique. Moins nombreuses, les bornes de recharge gratuites et en libre-service sont mises en place par :

  • certaines entreprises souhaitant promouvoir la mobilité électrique pour leurs salariés ;
  • des magasins à titre de geste commercial pour leurs clients. C’est par exemple le cas de la chaîne de supermarchés LIDL ;
  • certaines collectivités territoriales en lien avec leurs politiques « énergie et climat ». Ainsi, on trouve des bornes gratuites à Colmar, Thonon-les-Bains, Gaillac, etc.

Ce sont des endroits assez pratiques pour économiser sur la recharge de son véhicule.

Où trouver une borne de recharge pour ma voiture électrique ?

Que la recharge soit gratuite ou payante, il est important pour les conducteurs de voitures électriques de pouvoir localiser les bornes de recharges présentes dans l’espace public. Pour cela, sur son site, l’Avere propose une carte interactive des bornes dans l’Hexagone.

D’autre part, d’autres acteurs comme Chargemap ou Izivia d’EDF mettent à disposition des consommateurs des applications mobiles leur permettant rapidement de situer les bornes à proximité grâce à un système de géolocalisation.