Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Plaques de cuisson : gaz, induction ou vitrocéramique ?

Plaques cuisson gaz induction, vitrocéramique

Une plaque de cuisson peut consommer beaucoup d’énergie en fonction du type de plaque et de sa puissance (en moyenne près de 10 % de sa facture d’énergie annuelle). Plaque à gaz, plaque à induction et plaque vitrocéramique se partagent pour l’essentiel le marché des équipements de cuisson en France. Mais quelle est leur consommation énergétique ? Pour vous aider à faire le choix d’une plaque de cuisson économe tout en étant performante, Choisir.com vous donne les clés de leur fonctionnement, ainsi que des conseils pour optimiser davantage votre consommation d’énergie.

 

Les types de plaques de cuisson et leur consommation d’énergie

 

Il existe principalement 5 types de plaques de cuisson en France :

  • la plaque à induction ;
  • la plaque à gaz ;
  • la plaque vitrocéramique ;
  • la plaque électrique ;
  • la plaque mixte.

Ces différents types de plaques de cuisson disposent de fonctionnalités différentes et ont également, une consommation d’énergie différente. Alors, comment trouver la plaque de cuisson la plus économe par rapport à ses besoins ?

En premier lieu, on peut se lancer dans une petite comparaison entre les différents types de plaques de cuisson et leur puissance maximale :

Type de plaque de cuisson

Puissance en Watts Niveau de consommation énergétique
Plaque à inductionEntre 2 000 et 3 700 WFaible
Plaque de gazEntre 800 et 3 500 W
Plaque vitrocéramiqueEntre 1 200 et 2 700 WMoyenne
Plaque mixteEntre 3 500 et 7 500 W*
Plaque électriqueEntre 1 000 et 2 000 WÉlevé

*Puissances maximales cumulées des deux énergies (gaz et électricité).

Sur ce point, il est essentiel de comprendre que plus la puissance d’une plaque est élevée, plus le temps de cuisson sera réduit. Et donc votre consommation d’énergie.

À titre d’exemple, si vous souhaitez faire chauffer de l’eau (2 L), il faudra compter en moyenne, sur :

  • 4 minutes environ pour une plaque à induction (pleine puissance entre 2 000 et 3 000 W) ;
  • 5 minutes environ pour une plaque vitrocéramique (pleine puissance entre 1 200 et 2 000 W) ;
  • 10 minutes environ pour une plaque à gaz ou une plaque électrique classique (entre 1 000 et 2 000 W).

Ceci étant dit, doit-on prendre en considération le seul critère de la puissance de la plaque de cuisson pour orienter son choix ? Cuisiner rapidement est un point important dans le monde d’aujourd’hui, où le temps est une denrée rare ; cependant, pour les cuisiniers en herbe qui aiment faire mijoter leurs plats pendant des heures, des critères tels que le réglage au degré près de la température de chauffe, le type d’énergie utilisé (voire, fatalement le prix du kWh), la marque et les fonctionnalités présentes sur la plaque, ont également toute leur importance.

Voyons dans le détail les caractéristiques principales des différents types de plaques de cuisson disponibles afin d’éclairer votre choix.

La plaque à induction : la reine pour réduire sa consommation

La plaque à induction apparue au début des années 2000 a séduit de plus en plus de français, pour devenir aujourd’hui la plaque de cuisson la plus populaire en France. Près d’une plaque de cuisson sur deux d’installée est une plaque à induction.

Fonctionnement d’une plaque à induction

Le principe de fonctionnement d’une table de cuisson à induction est comme suit :

  • la plaque à induction est équipée d’un onduleur, qui convertit le courant alternatif de l’électricité fournie, en courant électrique à haute fréquence ;
  • cette énergie est envoyée à un aimant situé sous la vitre vitrocéramique ; ou plus exactement, un électroaimant composé d’une bobine de cuivre ;
  • cette bobine de cuivre capte le courant électrique et crée un champ électromagnétique qui capte les électrons libres contenus dans le métal des casseroles pour les chauffer ;
  • une fois la cuisson terminée, le fait de retirer la casserole de la plaque coupe le champ électromagnétique.

Les avantages de la plaque à induction

Ce type de plaque de cuisson est la plus performante sur le marché actuellement. Ceci pour plusieurs raisons :

  • la rapidité pour atteindre sa température de chauffe qui réduit de fait le temps d’utilisation ;
  • la chaleur est localisée exactement sous la poêle ou la casserole, ce qui donne une faible déperdition de chaleur lors de la cuisson ;
  • sur la majorité des modèles, le système anti-débordement pour arrêter la plaque si la casserole déborde, ou le dispositif anti-surchauffe réduisant automatiquement une chaleur trop forte ;
  • la plaque à induction est un modèle très sécurisé. Elle ne fonctionne qu’au contact d’un métal, le corps humain n’est pas conducteur. Ce qui limite les accidents domestiques. Toutefois, il est conseillé de ne pas toucher l’endroit de la plaque venant juste de servir à chauffer une casserole. Il sera chaud inévitablement.

Ces atouts font de la plaque à induction, la plaque de cuisson ayant la consommation d’énergie la plus basse parmi tous les types de plaques de cuisson utilisant l’électricité (de 30 à 40 % d’énergie en moins).

Les inconvénients de la plaque à induction

  • L’incompatibilité de la plaque à induction avec certains ustensiles de cuisine. Il arrive souvent qu’une partie de ses casseroles, poêles, sauteuses ou marmites, soient dans l’impossibilité de fonctionner avec une plaque à induction. C’est le cas par exemple, des ustensiles constitués d’aluminium ou de cuivre. Pour lever tout doute, il vous suffit de tester l’ustensile sur la plaque, ou de vous référer à la mention « class induction » sous les ustensiles. Avec un peu de chance, vous n’aurez pas à changer la totalité de votre batterie de cuisine !
  • La consommation de la plaque à induction en veille. C’est un des défauts de ce type de plaque de cuisson : même si on ne l’utilise pas, la plaque à induction consomme de l’électricité en veille. Cependant, cette consommation d’énergie reste faible.
  • Le prix de la plaque à induction est assez élevé par rapport aux autres modèles de plaques de cuisson.

La plaque au gaz : le compromis énergétique et culinaire

La plaque au gaz représente le mode traditionnel utilisé en cuisine depuis des générations. Délaissée en grande partie pour sa « cousine électrique », la plaque au gaz a encore aujourd’hui de nombreux adeptes.

Fonctionnement d’une plaque de cuisson à gaz

Le fonctionnement d’une plaque au gaz est simple, puisqu’il consiste à alimenter en gaz les différents foyers existants via un robinet et un tuyau de raccordement.

Le raccordement au gaz réalisé par ledit tuyau, peut être de deux types :

  • soit au gaz naturel (anciennement connu sous le nom de gaz de ville). Ce type de raccordement nécessite au préalable, la réunion de deux conditions. La première, de relier l’arrivée de gaz dans son logement au réseau de distribution général du gaz naturel, via un système de canalisations. La seconde condition, est d’être titulaire d’un abonnement souscrit auprès d’un fournisseur de gaz ;
  • soit au gaz bouteille (butane/propane), qui se compose de gaz liquéfié. Le choix entre les deux types de gaz en bouteille est fonction du modèle de table de cuisson. Il convient de se référer pour cela à la notice d’utilisation livrée avec sa plaque.

Pour alimenter la plaque, il suffit d’ouvrir le robinet du gaz et d’actionner une manette pour libérer le gaz qui remonte vers l’injecteur choisi. Le gaz rentre en combustion via un allumage manuel (allumette) ou mécanique ; selon vos besoins, il vous suffit de moduler l’intensité de la flamme via l’utilisation de la manette.

Les avantages de la plaque à gaz

  • Le prix à l’achat d’une table de cuisson au gaz reste abordable par rapport aux modèles électriques (induction ou vitrocéramique).
  • La souplesse de la cuisson via le réglage précis de l’intensité de la flamme. La cuisson au gaz a de nombreux adeptes parmi les amoureux de la cuisine !

Les inconvénients de la plaque à gaz

  • La montée en température est moins rapide que celle d’un modèle de plaque électrique.
  • La déperdition de chaleur qui fait augmenter le temps de cuisson, et donc la consommation d’énergie.
  • Le nettoyage plus contraignant que certains modèles de plaques de cuisson (vitrocéramique/induction).
  • La contrainte d’acheter régulièrement une bouteille de gaz selon son mode de raccordement.

La plaque vitrocéramique : une évolution de la plaque électrique classique

La plaque vitrocéramique est une version améliorée en termes de puissance et de performance de la classique plaque électrique.

Fonctionnement de la plaque vitrocéramique

Le principe de fonctionnement général de la plaque de cuisson vitrocéramique est d’utiliser des résistances placées sous chaque foyer, pour chauffer les casseroles.

Cependant, deux types de foyer existent :

  • le foyer radiant qui chauffe par rayonnement et qui permet d’avoir une chaleur constante pendant la cuisson ;
  • le foyer halogène qui chauffe par une suite d’impulsions électriques. L’énergie est concentrée en un point – sur les réflecteurs – puis renvoyée pour chauffer instantanément le foyer de la plaque.

Les avantages de la plaque vitrocéramique

  • Une variation de température rapide.
  • Des options utiles telles que le système anti-débordement pour arrêter la plaque si la casserole déborde, ou le dispositif anti-surchauffe réduisant automatiquement une chaleur trop forte.
  • Tous les ustensiles de cuisine sont compatibles avec une plaque vitrocéramique.
  • Le nettoyage facile de la plaque de cuisson.

Les inconvénients de la plaque vitrocéramique

  • La plaque vitrocéramique a une consommation électrique assez élevée par rapport à une plaque à induction.
  • Le risque d’un accident domestique, car la plaque reste chaude assez longtemps après l’avoir utilisée.

La plaque électrique

La classique plaque électrique – appelée également plaque en fonte – est également la plaque de cuisson la plus énergivore. Elle a laissé place au fil du temps dans les logements, aux nouvelles technologies utilisées (induction, vitrocéramique). Réputée bon marché, elle séduit encore certains consommateurs.

Fonctionnement de la plaque électrique

La plaque électrique fonctionne au moyen d’une résistance électrique placé en dessous des foyers en fonte. L’intensité de la plaque est modulée via une manette qui augmente ou baisse la puissance du courant électrique. Les modèles de plaques électriques peuvent présenter de 1 à 4 foyers de différents diamètres.

Les avantages de la plaque électrique

  • Praticité d’utilisation.
  • Prix d’achat peu élevé.
  • Raccordement via une simple prise électrique.

Les inconvénients de la plaque électrique

  • Confort d’utilisation médiocre (montée et descente de température longues).
  • Nettoyage difficile en cas de débordement.
  • Consommation d’énergie très élevée.

Bon à savoir
La plaque électrique classique étant classée comme un modèle très énergivore, nous ne saurions trop vous conseiller de la cantonner à un usage ponctuel, et non dans votre vie quotidienne. Si le coût d’achat est moins cher que la majorité des modèles de plaques de cuisson, le coût de l’énergie est en revanche plus élevé.

La plaque de cuisson mixte

Ce type de plaque de cuisson permet de combiner deux types de plaques en une seule, soit un brûleur gaz et trois foyers électriques, ou deux brûleurs gaz et deux foyers électriques. Les combinaisons possibles au niveau des foyers sont multiples. Il en est de même pour le type de plaque combinée : gaz + induction, gaz + électrique (fonte), ou gaz + vitrocéramique.

Les avantages d’une plaque mixte

  • La plaque mixte permet de combiner les multiples avantages offerts par la cuisson au gaz ou l’électrique (souplesse de la montée/descente en température, rapidité du temps de chauffe, etc.).
  • La plaque mixte permet de basculer d’une énergie à l’autre en cas de coupure d’électricité/gaz ou une bouteille de gaz vide.

Les inconvénients d’une plaque mixte

  • La plaque mixte cumule tous les inconvénients des plaques de cuisson induction/vitrocéramique et au gaz, tels que la consommation électrique élevée ou la déperdition de chaleur, etc.).
  • La nécessité d’avoir deux systèmes de branchement disponibles (arrivée de gaz et prise électrique).
  • Le prix d’achat élevé pour certains modèles.

 

Comment connaître la consommation d’énergie d’une plaque de cuisson ?

 

La consommation énergétique d’une plaque de cuisson est un critère essentiel lorsque l’on envisage un nouvel achat, ou lorsque l’on cherche à optimiser sa consommation d’énergie en général.

Mais comment savoir combien consomme sa plaque de cuisson ? Pour ce faire, plusieurs moyens peuvent être envisagés :

  1. calculer la consommation d’électricité ou de gaz, sachant qu’elle est dépendante de la puissance de sa plaque (en watts), de la durée d’utilisation, et du prix du kWh facturé.
    Soit la formule : Puissance utilisée x Nombre de minutes d’utilisation / 60 minutes = Consommation d’énergie en (kWh).
    Prenons l’exemple de la cuisson des pâtes à 2000 W pendant 14 min, puis 1 250 W pendant 5 min, la consommation d’énergie est de : 2 000 x 14 / 60 + 1 250 x 5 / 60 = 570 kWh ;
     
  2. il existe également des labels de qualité notant la performance énergétique des plaques de cuisson au gaz et à l’électricité :
    • l’étiquette énergétique est une classification utilisée pour orienter le choix des consommateurs dans leur décision d’achat d’un appareil électrique. Réglementée sur certains produits, l’étiquette énergétique n’est pas obligatoire pour les plaques de cuisson. Certaines marques l’utilisent toutefois pour signaler leurs modèles les plus performants. La classification utilisée va de A+++ (modèle à haute performance énergétique) à G (modèle le plus énergivore) ;
    • l’écoconception – une réglementation européenne datant du 20 février 2015 – qui contraint les fabricants d’appareils électroménagers à faire évoluer leurs produits pour qu’ils répondent à des performances énergétiques acceptables ;
    • concernant les plaques de cuisson au gaz, il n’y a pas de normes officielles encadrant les performances énergétiques, mais des labels tels que NF Gaz sur la bonne conformité du raccordement au gaz via les flexibles et les tuyaux utilisés.

 

Combien coûte une plaque de cuisson ?

 

Le coût d’une plaque de cuisson dépend de plusieurs facteurs : la marque, les dimensions, le nombre de « feux », la puissance, et les options disponibles. Sachez qu’il faut compter pour l’achat :

  • d’une plaque à induction, sur une fourchette de prix entre 50 € et 3 500 € TTC ;
  • d’une plaque à gaz, sur une fourchette de prix entre 70 € et 2 500 € TTC ;
  • d’une plaque vitrocéramique, sur une fourchette de prix entre 70 € et 1 500 € TTC.
  • d’une plaque mixte, sur une fourchette de prix entre 140 € et 1 500 € TTC ;
  • d’une plaque électrique, sur une fourchette de prix entre 90 € et 1 000 € TTC.

 

Choisir le gaz ou l’électricité pour sa plaque de cuisson ?

 

Cette question brûlante (si on peut oser le dire !) est essentielle lorsque l’on envisage d’acheter une plaque de cuisson. La présentation des différentes plaques de cuisson vous a permis de connaître les possibilités, mais également les limites offertes par chacune d’entre elles.

Faisons un comparatif de consommation d’énergie entre la plaque de cuisson électrique la plus représentative en termes de ratio rendement/investissement – la plaque à induction – et la plaque à gaz :

 

Plaque à induction Plaque à gaz
Puissance maximale2 500 W3 500 W
Nombre de watts consommés pour la cuisson de pâtes (8 min)229 W ou 0,229 kWh320 W ou 0,320 kWh
Prix de la cuisson*0,035 € TTC0,024 € TTC

*Tarifs du kWh du Tarif réglementé de vente de l’électricité (puissance 6 kVA – Tarif Bleu EDF – Option Base) et du gaz (Offre ajust – Engie).

On note ainsi que la plaque à induction consomme moins d’énergie que la plaque au gaz. Son rendement est beaucoup plus élevé qu’une plaque à gaz :

  • sur une plaque à induction, près de 90 % de l’énergie produite est utilisée pour la cuisson ;
  • sur une plaque à gaz, ce rendement est seulement de 60 %.

Cela étant dit, pour connaître le coût de chaque type de cuisson, il est nécessaire de multiplier le nombre de kWh par le prix du kWh facturé par son fournisseur d’énergie. Et à ce niveau-là, le prix du gaz naturel est beaucoup plus compétitif que le prix de l’électricité, tous fournisseurs d’énergie confondus.

Bien évidemment, si l’on se base sur l’unique exemple de notre cuisson de pâtes, le coût semble dérisoire ; mais amener sur une estimation de consommation annuelle, la différence peut vite atteindre quelques centaines d’euros.

Toutefois, le critère du prix ne doit pas être le seul à guider votre choix quant à votre achat. Seront pris également en considération :

  • le mode d’utilisation de la plaque de cuisson : plats mijotés ou cuissons rapides ? fréquence d’utilisation par semaine ? ;
  • le modèle de la plaque et sa puissance ;
  • le coût d’achat de la plaque de cuisson ;
  • le nombre de foyers disponibles ;
  • les possibilités offertes par la configuration de son logement (raccordement au réseau, installation d’une bouteille de gaz possible ?).

Il est également possible de profiter des deux types d’énergie grâce à l’utilisation d’une plaque mixte. Pour rappel, ce type de plaque combine gaz + électricité, et offre ainsi l’avantage – pour ceux qui en ont la possibilité – de profiter des multiples avantages offerts par ces deux énergies. Là encore, il faudra orienter son choix en fonction des critères énoncés ci-dessus, en ajoutant le facteur prix de l’abonnement électrique/gaz et de la fréquence d’utilisation moyenne de chaque énergie.

Bon à savoir avant tout achat
À noter qu’un compteur électrique de 9 kVA minimum est nécessaire pour l’utilisation optimale d’une plaque à induction. Il sera peut-être nécessaire de revoir l’ampérage disponible dans son logement, et augmenter la puissance de son compteur auprès de son fournisseur d’électricité.

 

Diminuer la consommation de sa plaque de cuisson : conseils et astuces

 

Voici quelques conseils pour réduire le montant de sa facture d’énergie.

Les écogestes au quotidien

Faire des économies d’énergie est essentiel pour son porte-monnaie, quel que soit le type de plaque de cuisson utilisé. Voici quelques conseils et astuces pour réduire sa consommation d’énergie lors de la cuisson :

  • mettre un couvercle sur les casseroles et les poêles permet d’atteindre une température de chauffe élevée plus rapidement ;
  • adapter la taille de la poêle/casserole à la taille du feu pour éviter les déperditions d’énergie ;
  • éteindre la plaque de cuisson avant la fin de la cuisson, certaines plaques vitrocéramiques et électriques continuant à chauffer jusqu’à quelques dizaines de minutes ;
  • utiliser des ustensiles de cuisine adaptés et de bonne qualité ;
  • décongeler ses aliments afin de réduire le temps de cuisson.

Gaz ou électricité : choisir le fournisseur d’énergie le moins cher

Les écogestes sont des astuces pouvant vous faire gagner quelques centimes d’euros à chaque cuisson ; vous pouvez également souscrire à une offre d’électricité et/ou de gaz naturel, bien plus avantageuse que votre abonnement actuel.

Pour ce faire, il vous suffit de comparer les différentes offres d’électricité ou de gaz disponibles sur le marché, sachant qu’il existe de nombreuses offres de marché en parallèle du Tarif réglementé de vente (TRV). Ces offres d’énergie commercialisées se distinguent d’ailleurs du TRV par les prix du kWh bien plus compétitifs qu’ils proposent aux usagers.

La comparaison des fournisseurs d’électricité peut se faire très rapidement via un comparateur d’énergie en ligne. En utilisant le simulateur qui estime la consommation d’énergie de son logement (plaque de cuisson, mais également les principaux appareils électriques, etc.), il est pratique et rapide d’obtenir les meilleures offres correspondant à son profil.

Pour vous donner une idée, voici un comparatif d’une sélection des meilleures offres de marché disponibles pour la fourniture du gaz naturel :

Fournisseur

Nom de l’offre Caractéristiques
ButagazGaz 1 an indexé- Jusqu’à 10 % de réduction sur le prix du kWh du tarif réglementé de vente.
- Gaz 100 % compensé.
- Pourcentage de réduction révisable à la baisse en cours d’année.
VattenfallGaz Eco- Jusqu’à 10 % de réduction sur le prix du kWh du tarif réglementé de vente.
- Gaz naturel compensé carbone.
- Service client complet basé en France par téléphone, e-mail et espace en ligne.
DyneffMon contrat malin- Jusqu’à 10 % de réduction sur le prix du kWh du tarif réglementé de vente.
- Service client complet (e-mail, téléphone, espace client en ligne).
Total Direct ÉnergieOnline Gaz- Jusqu’à 10 % de réduction sur le prix du kWh du tarif réglementé de vente.
- Service client 100 % en ligne (application mobile, tchat et e-mail).

Et voici un comparatif d’une sélection des meilleures offres de marché disponibles pour la fourniture de l’électricité :

Fournisseur

Nom de l’offre Caractéristiques
Mint ÉnergieOnline & Green- Jusqu’à 21 % de réduction sur le prix du kWh du tarif réglementé de vente.
- Service client 100 % en ligne.
Électricité 100 % verte & 100 % française.
- Pourcentage de réduction révisable à la baisse en cours d’année.
Total Direct ÉnergieOnline Électricité- Jusqu’à 10 % de réduction sur le prix du kWh du tarif réglementé de vente.
- Service client 100 % en ligne.
Planète OuiEco Planète- Prix du kWh indexé sur le tarif réglementé de vente.
- - 20 % par rapport au tarif de l’abonnement par rapport aux TRV.
- Électricité 100 % verte issue de production française. 1er fournisseur d’énergie verte en France dans le classement Greenpeace.
Cdiscount ÉnergieÉlectricité- Jusqu’à 15 % de réduction sur le prix du kWh du tarif réglementé de vente.
- Service client 100 % en ligne.

Et voici un comparatif d’une sélection des meilleures offres de marché disponibles pour la fourniture de l’électricité et du gaz :

Fournisseur

Nom de l’offre Caractéristiques
VattenfallÉlectricité Eco + Gaz Eco- Jusqu’à 10 % de réduction sur le prix du kWh du tarif réglementé de vente de l’électricité.
- Prix fixes sur le gaz pendant 36 mois.
- Service client par téléphone, e-mail et espace en ligne.
Total Direct ÉnergieOnline électricité et gaz- Jusqu’à 10 % de réduction sur le prix du kWh de l’électricité et du gaz.
- Prix indexés par rapport aux TRV.
- Service client 100 % en ligne.
EngieDuo Énergie- Prix fixes sur le prix du kWh de l’électricité et du gaz pendant 2 ans.
- Service client par téléphone, e-mail et espace en ligne.
EniWebeo Électricité + Gaz- Jusqu’à 5 % de réduction sur le prix HT du kWh de l’électricité et du gaz.
- Tarifs fixes sur le prix du kWh HT de l’électricité et le gaz pendant 2 ans.