Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Le changement de puissance du compteur électrique EDF

Changer puissance compteur électrique edf

Une mauvaise estimation de vos consommations au moment de la souscription d’une offre d’électricité ou une évolution de vos besoins en cours de contrat peuvent vous obliger à demander un changement de puissance au compteur. Dans certains cas, il est même parfois nécessaire de modifier la puissance de raccordement de votre installation et de remplacer le compteur électrique. Combien cela va-t-il vous coûter ? À qui vous adresser ? Comment choisir la puissance électrique dont vous avez réellement besoin ? Retrouvez les réponses à ces questions dans les lignes qui suivent.

 

Qu’est que la puissance au compteur ?

 

La puissance d’un compteur électrique s’exprime en kilovoltampère, abrégée en kVA. Cette unité de mesure représente une quantité d’énergie fournie à un moment donné. Plus simplement, la puissance au compteur correspond à la quantité maximale d’électricité que vous pouvez utiliser simultanément.

Si cette limite est dépassée, le disjoncteur général, aussi appelé disjoncteur différentiel principal ou disjoncteur de branchement, disjoncte pour éviter une surcharge électrique et les risques éventuels d’incendie qui en découlent.

Lorsque vous souscrivez une offre d’électricité pour votre logement, il vous est demandé de choisir la puissance électrique dont vous avez besoin. Pour les particuliers, il existe 9 puissances électriques maximales disponibles, à savoir :

Avec un compteur monophasé

Avec un compteur triphasé
• 3 kVA.
• 6 kVA.
• 9 kVA.
• 12 kVA.
• 15 kVA.
• 18 kVA.
• 24 kVA.
• 30 kVA.
• 36 kVA.

En théorie, il est également possible de bénéficier d’une puissance au compteur de 9 et 12 kVA avec un compteur triphasé, mais les différents fournisseurs d’électricité ne le proposent pas tous systématiquement.

Monophasé ou triphasé : quelle différence ?
La principale différence entre le courant monophasé et le courant triphasé est la puissance. Avec du monophasé, le courant est conduit dans un seul câble de phase. Avec du triphasé, le courant est conduit dans trois câbles de phase, ce qui permet de répartir la puissance électrique et d’éviter la surchauffe. Le triphasé est donc destiné aux gros consommateurs d’électricité.

La puissance souscrite influe directement sur le prix de l’abonnement et, dans une moindre mesure, sur celui du kilowattheure d’électricité. Plus elle est élevée, plus vous paierez cher votre abonnement mensuel. Pour autant, ne sous-estimez pas vos besoins, auquel cas vous ne pourrez pas faire fonctionner tous vos appareils électriques en même temps sans faire disjoncter votre compteur.

À titre indicatif, retrouvez dans le tableau ci-dessous les tarifs de l’abonnement et du kWh d’électricité des tarifs réglementés en fonction de la puissance au compteur choisie au tarif de base. Ces tarifs servent de référence à tous les fournisseurs pour construire leurs grilles tarifaires et sont à ce titre représentatifs des écarts habituellement observés d’une puissance à l’autre.

Puissance souscrite au compteur

Tarif de l’abonnement
(en € TTC)
Tarif du kWh d’électricité
(en € TTC)
3 kVA8,59 €/mois0,1557 €
6 kVA10,66 €/mois
9 kVA12,72 €/mois0,1597 €
12 kVA14,79 €/mois
15 kVA16,79 €/mois
18 kVA18,84 €/mois
24 kVA23,30 €/mois
30 kVA27,98 €/mois
36 kVA31,43 €/mois

 

Comment estimer la puissance au compteur nécessaire ?

La puissance d’un appareil électrique se mesure en watts, ou W, une unité de mesure qui peut être assimilée par souci de simplification au voltampère, ou VA, selon la règle suivante :

1 Watt (W) = 1 Voltampère (VA)

Si vous avez souscrit une puissance au compteur de 6 kVA (6 000 VA), vous pourrez utiliser jusqu’à 6 000 W simultanément. Pour estimer la puissance au compteur dont vous avez besoin, il vous suffit donc d’additionner la puissance en Watts de tous les appareils électriques présents dans votre domicile et susceptibles de fonctionner en même temps.

Pour vous aider dans votre calcul, retrouvez dans le tableau ci-dessous la puissance moyenne des principaux appareils électriques domestiques :

Type d’appareil

Puissance électrique moyenne
Ampoule basse consommationDe 5 à 15 W
TélévisionDe 100 à 250 W
Ordinateur de bureauDe 100 à 800 W
RéfrigérateurDe 300 à 400 W
Grille-painDe 400 à 1 000 W
Plaque de cuissonDe 450 à 3 000 W
Convecteur électriqueDe 600 à 2 500 W
AspirateurDe 650 à 1 200 W
Lave-vaisselleDe 1 000 à 1 200 W
Four électriqueDe 2 000 à 2 500 W
Lave-lingeDe 2 000 à 3 000 W

Vous souhaitez bénéficier d’une estimation gratuite de vos besoins en électricité pour choisir la bonne puissance au compteur ? Contactez l’un de nos conseillers énergie au 09 71 08 11 58 (appel et service gratuit), ou utilisez notre comparateur d'électricité.

Environ 70 % des ménages choisissent une puissance au compteur de 6 kVA
Une puissance au compteur de 6 kVA est généralement suffisante pour la plupart des logements de taille moyenne (80 m2) chauffés ou non à l’électricité. Pour les logements plus grands (maison ou appartement supérieur à 80 m2) chauffés à l’électricité, une puissance électrique de 9, voire 12 kVA, est plus appropriée. Pour un studio ou un T1, 3 kVA suffisent amplement.

 

Puissance au compteur et puissance de raccordement

À ne pas confondre avec la puissance au compteur, la puissance de raccordement est la puissance maximale théorique que vous pouvez recevoir au compteur depuis le réseau de distribution. Le changement de puissance au compteur doit rester compatible avec la puissance de raccordement dont vous disposez. Il existe deux puissances de raccordement pour les particuliers :

  • 12 kVA monophasé : qui permet de choisir une puissance au compteur de 3, 6, 9 ou 12 kVA ;
  • 36 kVA triphasé : qui permet de choisir une puissance au compteur de 15, 18, 24, 30 ou 36 kVA.

Si la puissance de raccordement dont vous disposez ne permet pas de bénéficier de la puissance au compteur dont vous avez besoin, des travaux devront être réalisés par Enedis pour changer les câbles qui relient votre installation au réseau de distribution. Le compteur devra également être remplacé.

 

Comment demander le changement de puissance au compteur ?

 

Dans tous les cas, il est impossible de faire vous-même le changement de puissance au compteur. Cette opération implique une modification de votre abonnement d’électricité et une intervention sur votre compteur électrique. Or, seul Enedis, en sa qualité de gestionnaire unique du réseau public de distribution d’électricité, est habilité à manipuler les dispositifs de comptage.

Dans quels cas peut-on être amené à changer la puissance au compteur ?

Vous pouvez demander à changer la puissance de votre compteur électrique quand vous le souhaitez. Cette opération intervient toutefois le plus souvent :

  1. si l’estimation initiale a été surestimée : certains fournisseurs peuvent avoir tendance à surestimer vos besoins en électricité au moment de la souscription. En conséquence, vous payez plus cher votre abonnement, la partie fixe de votre facture, et ce quel que soit le niveau de vos consommations. Pour éviter cette surfacturation inutile, n’hésitez pas à passer à la puissance inférieure si elle suffit à vos besoins ;
  2. si l’estimation initiale a été sous-estimée : inversement, vos besoins en électricité peuvent avoir été mal évalués au moment de la souscription, si, par exemple, votre conseiller n’a pas pris en compte le fait que vous vous chauffiez à l’électricité. Dans ce cas, modifier la puissance au compteur augmentera la partie fixe de votre facture mais évitera que votre disjoncteur disjoncte de manière intempestive ;
  3. si vos besoins en électricité ont évolué : des travaux d’agrandissement ou de rénovation thermique, l’installation d’un nouveau système de chauffage (le passage d’un système électrique à un système au gaz ou inversement) ou l’acquisition de nouveaux appareils peuvent modifier à la hausse ou à la baisse vos besoins, ce qui peut vous amener à demander un changement de puissance au compteur.

Comment connaître la puissance dont vous bénéficiez actuellement ?
La puissance souscrite est mentionnée sur votre facture d’électricité, juste en dessous du numéro du Point de livraison de votre compteur.
Elle est également indiquée sur votre compteur électrique. Avec un compteur Linky ou un compteur électronique, il vous suffit d’appuyer sur le bouton de défilement pour la retrouver. Avec un compteur mécanique, vous pouvez la déduire d’après l’ampérage affiché en appliquant la règle de conversion suivante :
• 15 A = 3 kVA ;
• 30 A = 6 kVA ;
• 45 A = 9 kVA ;
• 60 A = 12 kVA.

 

À qui demander le changement de puissance au compteur ?

C’est à votre fournisseur que vous devez vous adresser pour demander à augmenter ou à diminuer la puissance de votre compteur. Il transmettra ensuite votre demande à Enedis, le gestionnaire unique du réseau, qui s’occupe de la partie technique de cette opération.

Si vous étiez déjà titulaire d’un contrat d’électricité au moment de votre demande, ce dernier devra être modifié en conséquence par votre fournisseur. Le prix de l’abonnement mensuel n’est en effet pas le même en fonction de la puissance souscrite.

Comment se déroule le changement de puissance ?

Si la puissance au compteur demandée est compatible avec la puissance de raccordement dont vous disposez, l’intervention est relativement aisée. Dans la grande majorité des cas, un simple réglage et une modification de l’ampérage du disjoncteur suffisent pour augmenter ou diminuer la puissance.

  • Compteur mécanique ou électronique : la modification de puissance nécessite l’intervention d’un technicien Enedis à votre domicile. Comptez un délai de 5 ou 10 jours ouvrés.
  • Compteur Linky : la modification de puissance se fait à distance dans les 24 heures qui suivent votre demande auprès de votre fournisseur.

Si l’écart entre la nouvelle puissance et l’ancienne est trop important ou si le compteur ou le disjoncteur montrent des signes de vétusté, le technicien Enedis peut décider, à son appréciation et par mesure de sécurité, de remplacer les équipements concernés lors de son intervention.

Si le changement de puissance implique le passage du triphasé au monophasé, ou inversement, cela implique obligatoirement le remplacement du disjoncteur principal et du dispositif de comptage. Enedis aura également dû modifier au préalable votre puissance de raccordement.

 

Combien coûte le changement de puissance au compteur ?

 

Les tarifs d’Enedis pour une modification de puissance au compteur dépendent de plusieurs critères, à savoir :

  • du type de compteur concerné (mécanique, électronique ou Linky) ;
  • s’il est nécessaire de remplacer le compteur et/ou le disjoncteur ;
  • du délai d’intervention souhaité (10 ou 5 jours ouvrés).

Retrouvez dans le tableau ci-dessous les tarifs d’Enedis à compter du 1er août 2020 pour une modification de la puissance du compteur en fonction des délais d’intervention souhaités :

Type d’intervention

Tarif standard
(intervention sous 10 jours ouvrés)
Tarif express majoré
(intervention sous 5 jours ouvrés)
Modification de puissance avec réglage de l’appareil de contrôle (disjoncteur ou compteur)38,11 € TTC76,39 € TTC
Modification de puissance avec changement du disjoncteur56,72 € TTC95 € TTC
Modification de puissance avec réglage du disjoncteur et changement de compteur
Modification de puissance avec changement de disjoncteur et changement de compteur68,60 € TTC106,88 € TTC
Modification de puissance avec passage de monophasé à triphasé160,18 € TTC198,46 € TTC
Modification de puissance avec passage de triphasé à monophasé
Modification de puissance avec programmation du compteur à distance Linky3,74 € TTC
(sous 24 h)

Le montant de la prestation vous est facturé par votre fournisseur puis rétrocédé à Enedis.

 

Combien coûte le changement de puissance de raccordement ?

 

Si le changement de puissance implique de passer au triphasé ou de revenir au monophasé, Enedis devra au préalable faire des travaux pour modifier votre puissance de raccordement. Attention, ces travaux sont assez coûteux et contraignants car ils impliquent le remplacement du compteur et des câbles de branchement qui le relient au réseau public de distribution.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous les tarifs forfaitaires d’Enedis à compter du 1er août 2020 pour un branchement en domaine privé comprenant la pose d’un nouveau compteur et le raccordement sur un coffret de branchement préexistant :

Puissance de raccordement

Tarifs
(en € HT)
Tarifs
(en € TTC)
12 kVA monophasé403 €483,60 €
36 kVA triphasé462 €554,40 €

Notez que ces tarifs sont forfaitaires et peuvent être majorés en fonction des spécificités de votre installation et notamment de la nécessité ou non de creuser une tranchée pour accéder aux câbles de branchement avec le réseau de distribution.

Pour faire une demande de changement de puissance de raccordement, vous devez directement vous adresser à Enedis en remplissant un formulaire de demande en ligne sur le site du distributeur.