Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Chaudière qui fuit, que faire ?

Fuite chaudière

Vous constatez la présence d’eau sous votre chaudière et après vérification celle-ci provient de votre installation. Viennent alors les questions : quelle est l’origine de la fuite ? Un problème de pression ? Une installation défectueuse ? Comment y remédier ? Intervenir sur une chaudière est chose délicate et le plus souvent, l’intervention d’un professionnel est nécessaire. Nous vous livrons néanmoins les clés pour réaliser un premier diagnostic et tenter de réparer la fuite.

 

Le fonctionnement d’une chaudière

 

Une chaudière est un système de production de chaleur qui permet d’alimenter les radiateurs ou le plancher chauffant d’une maison, et bien souvent de produire l’eau chaude sanitaire. Qu’elle fonctionne au gaz, au fioul, au bois, aux granulés ou qu’elle soit hybride, le fonctionnement d’une chaudière est sensiblement toujours le même. En brûlant un combustible, elle génère de la chaleur qui va chauffer, selon le modèle, l’eau ou le fluide caloporteur du système. Le liquide, en circulant dans la chaudière, autour et dans le foyer, monte alors en température. Une fois à bonne température, il est renvoyé vers les émetteurs de chaleur (radiateur, convecteur, sèche serviettes, plancher chauffant…). Ce même liquide sert également à chauffer l’eau sanitaire de manière instantanée ou par accumulation dans un ballon.

 

Fuite de chaudière : les raisons

 

Il est possible qu’après une certaine période d’utilisation une chaudière présente quelques signes de défaillances. Si sur certains modèles, des messages d’erreur peuvent s’afficher, bruits, fumées, fuites sont autant d’indices qui présagent une panne de l’appareil. Parmi les dysfonctionnements, la fuite de chaudière est certainement l’un des plus courants. Ce type de problème nécessite une intervention rapide. En effet, une fuite peut impacter le bon fonctionnement de vos appareils de chauffage et l'écoulement de l'eau. Elle pourrait également causer d’importants dégâts sur votre installation. Une fuite de chaudière non prise en charge rapidement pourrait également s’aggraver et finir par endommager votre intérieur comme, par exemple, votre parquet.

Un défaut de pression dans les tuyaux

Si la pression dans le système est trop élevée ou au contraire trop basse, cela peut expliquer la fuite d’eau. Pour identifier ce problème, rien de plus facile. Il suffit de jeter un œil sur le manomètre pour connaître le niveau de pression dans la chaudière. Ce petit compteur circulaire muni d’une aiguille est facilement reconnaissable à ces deux zones. L’aiguille est dans le vert : tout est normal. Dans le rouge, elle signale un état dangereux comme un surplus de pression du circuit de chauffage. Idéalement, votre appareil doit indiquer une pression comprise entre 1 et 1,5 bar s’il s’agit d’un logement de plain-pied ou un appartement. Pour une maison à étage, elle doit se situer entre 1,8 et 2 bars. Pression trop basse, trop élevée, à quoi cela correspond vraiment ?

  • Une pression inférieure à 1 bar est insuffisante. L’écoulement dans les tuyaux ne peut pas se faire correctement.
  • Une pression qui dépasse les 2 bars déclenche la mise en route du groupe de sécurité de votre chaudière. Ceci a pour effet de relâcher la pression et peut provoquer des fuites d’eau.

Un problème de corrosion

La corrosion est fréquemment à l’origine de problèmes de fuites. Des tuyaux ou des réservoirs rouillés peuvent finir par s’affaiblir et ainsi laisser l’eau s’échapper. Si la rouille ne concerne qu’un élément isolé de votre chaudière, comme la vanne de remplissage par exemple qui peut être entartrée, vous pouvez faire appel à un professionnel pour le remplacer. Si la corrosion s’étend plus largement sur votre installation, il y a de grandes chances que vous ne puissiez plus rien faire. Son remplacement doit alors être envisagé.

Une température trop élevée

Si vous constatez une fuite d’eau au niveau de la vanne de température, il est possible que ses réglages de température soient trop élevés. Le problème peut alors être lié à une défaillance de la sonde de température du système.

Le corps de chauffe est fissuré

La fuite peut également venir du corps de chauffe. Son rôle est primordial dans le fonctionnement d’une chaudière dans la mesure où il produit la chaleur qui sera ensuite transmise au liquide caloporteur. Ce dernier chauffera ensuite l’eau ou alimentera les radiateurs. Il est normal qu’avec le temps, le corps de chauffe se dégrade, voire se fissure. Pour éviter toute interruption de votre système de chauffage, il vous faudra agir au plus vite si vous repérez une fuite à ce niveau. La réparation de cette pièce est d’autant plus délicate que l’extérieur du corps de chauffe est en aluminium ou en fonte. Dans la plupart des cas, son remplacement est préconisé.

Les signes avant-coureurs d’une fuite de corps de chauffe
Une température insuffisante, une baisse de la pression, des odeurs de fumée, des tâches d’humidité entourées de rouge, des coulées de rouille sur les tuyaux de radiateur sont autant d’indices qui peuvent vous mettent sur la voie d’une fuite du corps de chauffe. Pour en être sûrs, il vous suffit de stopper la chaudière et de placer un récipient sous le tuyau d'évacuation. S’il se remplit d’eau, c’est qu’il y a bel et bien une fuite. Demandez alors rapidement l’intervention d’un professionnel.

 

Une mauvaise installation

Le plus souvent, si vous remarquez des fuites au niveau des raccords de tuyauterie, c’est que l’installation a été mal faite. Vous devriez donc rappeler le professionnel qui vous a mis en place la chaudière et demander à faire jouer la garantie pour ne pas avoir à supporter les frais d’intervention.

Des joints desserrés ou usés

Du fait de la contraction et de l’expansion à chaud et à froid, les joints ont tendance à se desserrer et des fuites peuvent survenir. Vérifiez alors, et resserrez au besoin, tous les raccords de la chaudière de même que les tuyaux et les tubes qui entrent et sortent du système. Jetez également un œil à la soupape de purge et vérifiez qu’elle n’est pas desserrée ou abîmée.

Avec le temps, les joints peuvent aussi tout simplement s’user. Vous pouvez alors résoudre ce problème en remplaçant les joints.

 

Fuite de chaudière : comment intervenir ?

 

Avant toute chose en cas de fuite, il convient de couper l’eau pour éviter une inondation plus importante. S’il s’agit simplement d’un problème de pression, vous pouvez effectuer vous-même la réparation. Dans tous les autres cas, vous devrez faire appel à un professionnel.

Régler une pression trop élevée

Si la pression est trop forte dans le système, c’est vraisemblablement parce qu’il y a trop d’eau dans le circuit. Il va donc falloir l’évacuer. Pour cela :

  • commencez par éteindre la chaudière et vérifier que la vanne de remplissage de votre appareil est bien fermée ;
  • pour faire chuter la pression, vous pouvez purger vos radiateurs. En dévissant le purgeur situé en haut de ces derniers, de l’eau s’écoule et la pression redescend ;
  • une fois la pression revenue à la normale, refermez le purgeur et rallumez la chaudière pour contrôler la pression.

En cas de pression trop basse

Dans ce cas de figure, la méthode est assez simple. Vous n’avez qu’à ouvrir la vanne de remplissage et laisser le système se remplir jusqu’à ce qu’il atteigne la bonne pression.

Que faire si la pression ne baisse pas ?
Si après avoir réglé la pression de la chaudière, vous constatez toujours des fuites. Contactez sans tarder un technicien qualifié. Votre chaudière peut souffrir de dysfonctionnements plus importants. Une pression qui demeure trop élevée peut, par exemple, révéler un problème au niveau du vase d’expansion. Agir au plus vite, permettra d’éviter des dommages sévères sur votre installation.

 

L’entretien de la chaudière

 

L’entretien régulier de la chaudière reste le meilleur moyen de conserver l’efficacité de votre installation et donc de prévenir voire d’éviter les pannes.
S’agissant de l’entretien d’une chaudière, il faut distinguer l’entretien systématique annuel qui doit être obligatoirement réalisé par un professionnel et l’entretien courant que vous pouvez faire vous-même.

L’entretien annuel

Depuis 2009, les chaudières charbon, bois, gaz ou fioul (les modèles électriques ne sont pas concernés) dont la puissance nominale est supérieure à 4 kW et inférieure à 400 kW doivent être obligatoirement vérifiées chaque année par un professionnel certifié. Cette visite annuelle consiste en :

  • un nettoyage approfondi du corps de chauffe, de brûleur, de la veilleuse, de l’extracteur ;
  • la vérification des dispositifs de sécurité de votre chaudière ;
  • la mesure du taux de monoxyde de carbone éventuellement dégagé par l’appareil. Présent en trop forte concentration, ce gaz inodore peut provoquer maux de tête, vertiges, nausées et même décès.

Bon à savoir
À l’issue de cet entretien, le professionnel a l’obligation de vous fournir dans un maximum de 15 jours une attestation que vous devrez conserver pendant 2 ans. En cas d’accident, elle vous sera réclamée par votre assureur. Si vous n’êtes pas en mesure de la présenter, il pourrait refuser de vous indemniser.

 

L’entretien courant

Vous pouvez réaliser seul certaines opérations d’entretien. Parmi les opérations les plus courantes :

  • le nettoyage sommaire des organes sensibles : ouïes d’aération, brûleur, veilleuse, corps de chauffe ;
  • le contrôle de la pression d’eau. Alors qu’elle doit se situer entre 1 et 1,5 bar pour un appartement ou une maison de plain-pied ou entre 1,8 et 2 bars pour un logement à étage, celle-ci a tendance à baisser avec le temps ce qui diminue les performances de chauffe du système. Il convient alors de compléter le niveau du circuit en ouvrant le robinet de remplissage de la chaudière ;
  • la vérification de l’aspect de la veilleuse. Une flamme tremblotante et de couleur jaune virant au rouge est le signe d’une mauvaise combustion. Il est alors vivement conseillé d’appeler un technicien ;
  • le contrôle de la température de chauffe. Une température inférieure à 90 °C, ou à 50 °C dans le cas d’une chaudière à basse température, peut être due à une défaillance du système. Contactez un professionnel ;
  • le dégrippage du circulateur. Cette pièce qui conduit l’eau jusqu’aux radiateurs a tendance à se gripper car elle ne fonctionne pas l’été. Pour dégripper le circulateur avant la saison de chauffe, placez la chaudière sur le mode hiver puis amorcez le lancement du circulateur en tournant son axe à l’aide d’un tournevis ;
  • le nettoyage des grilles d’aération de la pièce qui accueille la chaudière. Celle-ci doit, en effet, être toujours correctement ventilée.

 

Faire des économies en changeant de fournisseur d’énergie

 

Vous l’aurez compris, le bon entretien d’une chaudière est indispensable à son bon fonctionnement. Sa durée de vie est ainsi prolongée et vous vous mettez à l’abri des pannes. Une chaudière bien entretenue est, qui plus est, une chaudière qui consomme moins et donc qui vous fait dépenser moins.

À ce propos, savez-vous que vous pourriez faire encore plus d’économies en changeant de fournisseur d'énergie ?

En effet, depuis l’ouverture du marché de l’énergie en 2007, tout un chacun peut choisir son fournisseur d’énergie et ainsi bénéficier de contrats plus avantageux offrant des réductions sur le prix du kWh et/ou de l’abonnement.

La migration de vos contrats vers un fournisseur alternatif moins cher est une démarche simple, rapide et gratuite. Il suffit de comparer les offres et de choisir celle qui convient le mieux à votre mode de consommation. Le nouveau fournisseur se charge ensuite de résilier votre ancien contrat sans que vous ayez à vivre de coupure de gaz ou d’électricité. Sans engagement, ces contrats peuvent être résiliés à tout moment. Vous pouvez donc, à tout instant, souscrire à nouveau un contrat auprès de votre ancien fournisseur ou d’un autre fournisseur alternatif.

Pour vous faire une idée plus précise des économies que vous pourriez faire, n’hésitez pas à consulter notre comparateur d’énergie.

Besoin d’informations, de conseils ? Nos conseillers joignables au 09 71 07 21 32 répondent à toutes vos questions.