Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Quel est le prix d'un compteur électrique ?

Prix compteur électrique

Pour profiter de l’électricité chez soi, il est nécessaire d’être raccordé au réseau de distribution de l’électricité grâce à un compteur. Installé en bordure de propriété ou dans un local commun dans le cas d’un immeuble collectif, le boîtier de comptage est propre à chaque logement. C’est Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité, qui installe les compteurs électriques. Bien que le boîtier en lui-même soit gratuit, l’installation peut dans certains cas être payante. Choisir.com vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le prix d’un compteur électrique, qu’il soit monophasé ou triphasé.

 

Focus sur l’installation d’un compteur électrique

 

Que ce soit pour l’éclairage, la production d’eau chaude sanitaire ou le chauffage, l’électricité est utile au quotidien. Pour pouvoir profiter du courant chez soi, l’installation d’un compteur électrique est primordiale.

En quoi consiste ce type d’intervention ?

L’installation d’un compteur électrique consiste à effectuer une dérivation du réseau de distribution de l’électricité vers votre logement. Le terme employé est dérivation individuelle.

L’intervention a lieu sur le domaine public (voirie) et peut aussi concerner le domaine privé si votre habitation est située dans un immeuble collectif ou un lotissement.

L’installation du compteur effectuée par Enedis ou une ELD (Entreprise locale de distribution de l’électricité) consiste à placer un boîtier de comptage sur la limite de votre propriété et à le connecter au réseau public de l’électricité, celui qui passe le plus près de chez vous. Le reste des travaux, en particulier le raccordement entre le compteur et votre logement vous revient. Il convient de le confier à un électricien professionnel.

Les éléments essentiels pour l’installation

Pour que le technicien Enedis procède à une nouvelle installation de compteur, il faut :

  • un dispositif pour effectuer le raccordement au réseau public d’électricité ;
  • un coffret de branchement contenant un CCPI (Coupe circuit principal individuel) et une prise de téléport, placé en limite de propriété ;
  • le boîtier de comptage (compteur) disposé dans le coffret ;
  • un disjoncteur de branchement, situé au niveau du tableau électrique dans le logement ;
  • des canalisations électriques souterraines qui assurent la liaison entre le coffret CCPI et le disjoncteur de branchement : ces travaux et la fourniture du matériel sont à la charge de l'usager qui confie la tâche à un électricien professionnel.

Excepté les canalisations souterraines (comprenant la tranchée ou encore la fourniture et la pose du fourreau électrique), les éléments précédemment cités sont inclus dans le coût du raccordement.

Les deux types de branchement

Il existe deux types de branchement, 1 et 2. Ils se différencient par la distance comprise entre le dispositif de raccordement au réseau et le disjoncteur de branchement, c’est-à-dire entre le coffret placé en limite de propriété et le tableau électrique de votre logement :

  • un branchement de type 1 concerne toutes les liaisons dont la longueur est inférieure à 30 mètres ;
  • un branchement de type 2 est effectué pour les distances supérieures à 30 mètres.

Dans le cas d’un branchement de type 2, le disjoncteur de branchement devra être installé au niveau du compteur, en bordure de route.

Les différents modes de branchement

Pour toute installation d’un compteur d’électricité, le branchement peut être :

  • souterrain : les liaisons en domaine public et sur votre propriété sont enterrées ;
  • aérien : les liaisons sont aériennes, les câbles sont disposés sur des poteaux ;
  • aérosouterrain : les liaisons sont souterraines et aériennes (celles en domaine public sont aériennes, puis souterraines dans votre propriété ou le domaine privé).

Dans quels cas demander l’installation d’un compteur ?

L’installation d’un compteur intervient dans plusieurs cas :

  • il s’agit d’un logement neuf non raccordé au réseau de distribution de l’électricité ;
  • un compteur est déjà en place, mais il est défectueux ou a plus de 20 ans ;
  • le changement a lieu dans le cadre du déploiement du compteur Linky.

Selon le cas, les tarifs et la procédure d'installation ou de remplacement ne sont pas les mêmes.

Quel type de compteur est mis en place ?

Pour toute nouvelle installation de compteur, c’est un boîtier communicant Linky qui sera installé. Ce dernier est placé dans un coffret, sur le domaine public ou dans votre demeure s’il s’agit d’un appartement en immeuble collectif dépourvu d’un local à cet effet.

 

Le coût d’un remplacement de compteur électrique monophasé

 

Le coût de l’installation d’un compteur électrique individuel dépend de la raison pour laquelle vous demandez une intervention. Le compteur peut ainsi être gratuit ou payant.

Prix d’un compteur à la suite d’une panne

L’index de consommation de votre boîtier de comptage fonctionne mal ? Le compteur émet des bruits anormaux ? Cela peut être le signe d’un compteur défectueux. Dans ce cas-là, et seulement si l’intervention est justifiée, Enedis peut procéder à un changement de compteur gratuitement.

Le coût d’un boîtier de comptage de plus de 20 ans

Changer un vieux compteur électrique fait partie de la modernisation du réseau voulue par Enedis à la suite de la directive européenne 2009/72/CE. Ainsi, tout boîtier installé depuis une vingtaine d’années doit faire l’objet d’un remplacement, même s’il fonctionne correctement. L’intervention est totalement gratuite. Un boîtier Linky prend alors la place de l’ancien compteur.

Prix d’un compteur électrique dans le cadre du déploiement Linky

Depuis 2015 et l’arrivée du compteur Linky, tous les anciens boîtiers sont remplacés par un modèle communicant. Le compteur électrique et son installation ne sont pas directement facturés au client consommateur. Cela signifie qu'il ne paie pas l'installation le jour où les travaux sont effectués et que le coût n'est pas reporté sur la prochaine facture. Cependant, le déploiement des compteurs Linky est supporté par le Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE) qui est reporté sur chaque facture d’électricité.

Pour ce type d’intervention, même si le coût de l'installation n'est pas directement facturé, il est compris dans la taxe (TURPE) qui est ajoutée sur les factures de chaque client consommateur, quel que soit son fournisseur d'énergie.

Coût d’un changement de compteur monophasé pour un triphasé ou inversement

Le changement de compteur peut concerner le remplacement d’un boîtier monophasé par un compteur triphasé, dans le cas où vous en faites la demande. Cela est vrai dès qu’un logement est trop éloigné du PDL ou encore s'il a besoin d’une puissance souscrite supérieure à 12 kVA afin d'alimenter des équipements qui demandent beaucoup d'énergie, comme :

  • une piscine chauffée ;
  • une pompe à chaleur (PAC) de plus de 400 Volts ;
  • des équipements professionnels (matériel de bricolage, électroménager professionnel), etc.

À l’inverse, il arrive que certains logements soient équipés d’un compteur triphasé. Si vous n’en avez plus l’utilité, vous pouvez demander à Enedis de passer à un modèle monophasé.

Pour tout changement entraînant le passage d’un boîtier monophasé à triphasé ou l’inverse, le tarif s’élève à 160,18 €* TTC (Tarif en vigueur au 1er août 2020).

Bon à savoir
Le courant monophasé est le type d'alimentation électrique le plus utilisé en France. Pour savoir si vous avez un boîtier de comptage monophasé ou triphasé, il suffit de vérifier les fils qui relient votre compteur (en bas et/ou en haut). Vous voyez deux fils (rouge ou noir et bleu), il s'agit d'une installation monophasée. Si vous comptez quatre fils, le courant est triphasé.

 

Quel est le prix d’un compteur électrique triphasé ?

 

Dans les situations les plus communes, un compteur monophasé suffit, mais dans certains cas il est possible de choisir un modèle triphasé.

L’intérêt de ce type de boîtier de comptage

Les compteurs électriques triphasés sont fréquents dans les locaux professionnels. Ils servent à alimenter des appareils dont les besoins en électricité sont importants. Cependant, ce type de compteur est rare chez les particuliers, bien qu’il soit possible de le choisir pour son installation domestique. Quelques cas peuvent expliquer la présence d’un compteur électrique triphasé chez soi :

  • le point de livraison (compteur) se trouve à une distance élevée du point de raccordement au réseau de transport d’électricité ;
  • certains appareils ont besoin d’une alimentation électrique triphasée (machine industrielle, pompe à chaleur, etc.) ;
  • le logement est grand et les besoins en électricité sont élevés.

Le coût du compteur

Pour un boîtier triphasé, la puissance souscrite se situe entre 9 et 36 kVA, alors qu’elle peut aller jusqu’à 12 kVA pour une installation monophasée. Le prix d’un compteur électrique triphasé pour un raccordement jusqu’à 36 kVA est de :

Zone

Prix*
(en euros TTC)

Branchement complet

Liaison domaine public Liaison domaine privé
ZFA
(Zone facturation A : communes de moins de 100 000 habitants)
2 170,80 €1 812 €554,40 €
ZFB
(Zone facturation B : villes ou agglomérations de plus de 100 000 habitants)
2 332,80 €1 950 €

*Tarifs au 1er août 2020

À ces coûts s’ajoutent la tranchée vers le logement, les câblages vers le disjoncteur et tout le matériel électrique nécessaire à l’installation privée.

À retenir
Que l’installation soit gratuite ou payante, il est important de retenir que le compteur électrique reste la propriété du gestionnaire du réseau Enedis.

 

Le prix du compteur pour un logement neuf non raccordé au réseau

 

La viabilisation d’un terrain consiste à relier la parcelle au réseau de distribution de l’électricité. L’opération a généralement lieu avant la construction du logement. Cependant, il se peut aussi qu’une demande de raccordement soit faite une fois les travaux démarrés.

Pour installer un compteur, Enedis doit procéder au raccordement entre le compteur et le réseau d’électricité le plus proche (qui se trouve généralement dans la rue qui dessert l’habitation). Ceci explique la grande différence de prix entre un changement de compteur pour un logement qui est déjà relié à l’électricité et le coût pour un raccordement au réseau de distribution de l’électricité.

Les tarifs pratiqués

Selon vos besoins, le coût de l’installation d’un compteur électrique individuel peut varier. Ainsi, s’il s’agit d’un branchement complet, d’une liaison en domaine public ou en domaine privé (c’est le cas pour les lotissements), les prix ne sont pas les mêmes.

Domaine privé ou public

Avant toute chose, il est important de distinguer deux types de domaines :

  • public : les branchements sont effectués jusqu'à la limite de la propriété privée. Un compteur électrique d'une maison individuelle par exemple, est souvent installé au niveau de la clôture, il se trouve sur le domaine public ;
  • privé : l'installation est faite sur la propriété de l'usager, qu'il s'agisse d'un terrain individuel ou encore d'un lotissement.

Dans tous les cas, le branchement peut être :

  • souterrain : enterré à la fois sur la partie privée et publique ;
  • aérosouterrain : les câbles sont enterrés sur le domaine privé et aérien sur le domaine public, ou le contraire ;
  • aérien : les câbles sont placés sur des poteaux électriques de basse tension.

Branchement complet au réseau Basse Tension de moins de 36 kVA

Un branchement complet signifie que l'installation va comprendre celle réalisée sur le domaine public et celle opérée sur le domaine privé de l'usager. Dans ce cas, le branchement est effectué en totalité. Cependant, il ne comprend pas la tranchée sur le domaine privée, ni la fourniture et la pose du fourreau nécessaire pour relier le compteur au logement.

Zone

Puissance du raccordement Prix
(en euros TTC)
ZFA12 kVA* monophasé2 082 €
36 kVA triphasé2 170,80 €
ZFB12 kVA* monophasé2 220 €
36 kVA triphasé2 332,80 €

*Notez que le coût des branchements 12 kVA s’applique aussi aux branchements de 6 kVA, 9 kVA et de 3 kVA avec comptage.

Quelle que soit la zone, entre 3 kVA et 12 kVa inclus, l'usager bénéficiera d'une installation monophasée. S'il a besoin d'une puissance de 12 kVA ou plus, un compteur triphasé sera alors mis en place.

Branchement en domaine public jusqu’à 36 kVA

Une liaison en domaine public est généralement opérée pour viabiliser une parcelle nue, par exemple. Les tarifs pour cette situation sont les suivants :

Zone

Puissance du raccordement Prix*
(en euros TTC)
ZFA12 kVA monophasé1 812 €
36 kVA triphasé
ZFB12 kVA monophasé1 950 €
36 kVA triphasé

 

Branchement en domaine privé jusqu’à 36 kVA

Ce type de branchement concerne la pose d’un compteur électrique sur un terrain situé dans un lotissement ou encore pour un logement neuf dans un immeuble collectif.

Puissance du raccordement

Prix*
(en euros TTC)
12 kVA monophasé483,60 €
36 kVA triphasé554,40 €

*Tarifs au 1er août 2020

La différence de tarif s’explique simplement par le fait que le coût de la liaison en domaine public revient à la copropriété, dans le cas d’un immeuble ou à l’ensemble des colotis s’il s’agit d’un lotissement.

Que prend en compte le coût de l’installation ?

Il faut savoir que pour toute installation de compteur, Enedis adresse au demandeur un devis valable trois mois. La facturation des raccordements au Réseau public de distribution d’électricité repose sur plusieurs éléments, dont :

  • la distance du logement par rapport au réseau de distribution. Plus la distance entre le réseau et le logement est élevée, plus le coût sera important, notamment à cause d’un supplément de travail ;
  • la configuration du terrain (difficultés d’accès, etc.) ;
  • s’il s’agit d’une installation d’un compteur électrique monophasé 12 kVA ou triphasé 36 kVA ;
  • le type de branchement : aérien ou souterrain, un raccordement aérien étant moins cher.

Notez que les prestations d’Enedis ne comprennent pas la tranchée effectuée sur votre terrain, ni la fourniture et la pose du fourreau où passeront les câbles servant à raccorder le compteur vers votre tableau électrique.

Bon à savoir
Le devis établi par Enedis s’élève à 60 % du montant réel de l’installation, les 40 % restants étant couvert par le TURPE (Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) qui est payé par tous les clients consommateurs.

 

Prix d’un raccordement provisoire

Lors de la construction d’une maison, il est possible de faire une demande de raccordement provisoire afin que le chantier puisse se faire (utilisation du matériel comme une bétonnière, une scie sauteuse, un marteau-piqueur, etc.).

Le raccordement provisoire peut être inférieur ou supérieur à 28 jours et précède une installation de compteur définitive. Il peut être fixe si un organe de connexion basse tension a déjà été mis en place, ou non-fixe dans le cas où aucun dispositif de raccordement au réseau n’est encore installé. Tout cela fait varier le tarif.

Le montant est communiqué seulement sur devis. Le prix comprend une partie forfaitaire et une partie variable qui oscille en fonction des besoins d’extension du réseau public de distribution.

La prestation facturée prend en compte :

  • les travaux de raccordement au réseau public de distribution ;
  • la pose et la dépose du compteur provisoire ;
  • la mise en service du raccordement ;
  • la résiliation et le déraccordement lorsque la période provisoire terminée.

 

Que faire une fois le compteur installé ?

 

La pose d’un boîtier de comptage représente une grande partie des travaux de raccordement à l’électricité chez vous. D’autres étapes sont également essentielles pour avoir enfin de la lumière dans votre nouveau logement.

Le raccordement du compteur à votre maison

Dès lors que l’électricien a réalisé toute l’installation électrique du logement, il faut relier le tableau où se situe le disjoncteur vers le compteur placé en bordure de votre propriété. Une tranchée est nécessaire pour enfouir les câbles et profiter d’un raccordement souterrain. Si cela n’est pas possible (terrain bétonné, etc.), le raccordement peut être aérien.

Les normes de raccordement électrique
Les raccordements individuels en basse tension sont encadrés par deux normes :
• NF C 14-100 qui définit les règles des installations des réseaux de distribution publique d’électricité. Cette norme concerne seulement Enedis ;
• NF C 15-100 qui est la réglementation pour les installations électriques individuelles en basse tension. Elle s’applique à toutes les habitations.

 

L’attestation de Consuel

Le certificat du Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité) est une attestation de conformité faisant état de la sécurité de votre installation électrique. Pour obtenir ce sésame de couleur jaune (pour un usage domestique), il est nécessaire que l’installation électrique réponde à la norme NF C 15-100.

L’attestation du Consuel est délivrée par un inspecteur Consuel, suite à la demande par votre électricien et effectuée à la fin des travaux. L’inspecteur se déplace dans le logement pour évaluer chaque point relatif à la norme NF C 15-100.

La demande coûte environ 120 euros* pour un non-professionnel (124,28 euros** au 1er septembre 2020). Lorsqu'elle est effectuée par un professionnel, le coût est sensiblement le même. Dans ce cas-là, c'est votre artisan électricien qui paie le certificat Consuel, puis il reporte le coût sur la facture qu'il vous adressera à la fin des travaux.

*Tarif Consuel pour les non-professionnels au 1er septembre 2020

**Tarif Consuel pour un professionnel au 1er septembre 2020

Obligation de l’attestation de Consuel
Le certificat de Consuel est obligatoire pour toutes les installations électriques neuves, mais aussi pour toutes celles qui ont fait l’objet d’une rénovation. Elle est demandée par Enedis lorsqu’il procède à une mise en service de l’électricité dans un logement neuf ou entièrement rénové.

 

La mise en service de l’électricité

Une fois le compteur connecté au réseau, il faut faire une demande de mise en service auprès d’Enedis. Si vous avez déjà choisi votre fournisseur d’énergie, vous pouvez aussi passer directement par lui qui se chargera ensuite de prévenir le gestionnaire du réseau d’électricité.

L’ouverture de compteur, autre nom de la mise en service de l’électricité, est effectuée par Enedis ou une ELD opérant sur votre secteur géographique. Le coût d’une mise en service de l’électricité varie selon l’urgence de l’intervention, mais aussi en fonction du type de compteur (ancien ou Linky) et s’il s’agit d’une habitation ancienne ou neuve.

Pour une mise en service d’un compteur Linky, l’opération s’effectue à distance.

Choisir un fournisseur d’énergie

Depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007, il est désormais possible de choisir son fournisseur d’électricité parmi les différents opérateurs disponibles. Ainsi, il est possible de résilier votre abonnement auprès d'EDF, le fournisseur historique, pour souscrire une offre chez un fournisseur alternatif comme Total Direct Énergie, Eni, Happ-e, Engie, Sowee, Plüm et bien d’autres. Chacun propose des prix attractifs pour vous aider à payer moins cher. Pour savoir quel fournisseur choisir, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur d'électricité pour trouver la meilleure offre.

 

Pour conclure, les prix d’un compteur électrique varient selon les situations et dans certains cas, l’installation est gratuite. Une fois votre compteur posé, plusieurs démarches doivent encore être réalisées, en particulier s’il s’agit de l’installation de compteur dans un logement neuf. Pour toutes vos questions, contactez sans attendre l’un de nos conseillers au 09 71 07 14 30 (numéro non surtaxé).